Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 18:47

javais douze ansJ'avais douze ans... raconte l'histoire vraie de Nathalie qui avait douze ans quand son père l'a violée pour la première fois. Pendant cinq ans son cauchemar va perpétuer, l'angoisse, la peur, la culpabilité, la honte vont la murer dans son silence... On suit son parcours avec la nausée, la terreur, l'incompréhension de ce qui est arrivé. Ce monstre, qui n'est plus son père, l'emmène de plus en plus loin dans l'horreur de l'inceste.

 

On ne peut qu'entendre ce que la victime a à hurler, on est désemparé devant notre impuissance. Mais Nathalie a écrit ce livre pour parler, briser son silence et en même temps le tabou. Nous dire haut et fort que l'inceste existe, et que les victimes doivent parler dès les premiers attouchements, sous risque d'être prises dans le cercle viscieux de la culpabilité de la victime ("qu'ai-je fais pour que ça m'arrive?") et la honte de tout révéler.

 

C'est une histoire, comme vous pouvez vous en doutez, bouleversante, angoissante, terrorisante, révoltante mais qui nous alerte sur la réalité de l'inceste. Elle donne aussi l'espoir aux autres victimes (Nathalie Schweighoffer écrit pour elles) quand enfin elle se libère de ses mensonges et révèle que son père est un monstre. Elle entame alors un véritable combat, porte plainte contre son père, accepte de témoigner à la télévision, décide d'écrire ce livre. "J'avais envie de dire à toutes les filles comme moi de ne plus avoir cette honte."

 

Tout au long du livre Nathalie hurle sa souffrance, sa douleur. A nous de nous taire et de l'écouter.

 

V.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jo 17/08/2010 16:37


Et ben dis-donc tu l'as drôlement bien décrit ce livre ! A ajouter à la longue liste des livres à lire...