Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 07:00

la_belle_du_caire.jpgLe mot "beau" a été tiré au sort pour la 11ème session du challenge de Calypso "Un mot, des titres"! Comme je l'ai déjà dit, ce challenge me permet de lire des romans que je n'aurais surement pas lu comme ça. Et c'est ce que j'aime ! Sans plus attendre, voici un résumé de l'histoire :

 

"En 1930, la société cairote soumise aux hiérarchies séculaires réprouve la liaison que Qasim bey Fahmi, riche aristocrate, entretient avec Ihsane, jeune roturière. Craignant le scandale, le bey cherche à acheter un mari complaisant pour sa belle. Étudiant pauvre à la nouvelle Université du Caire, Mahgoub Abd el-Dayim envie la jeunesse bourgeoise qu'il côtoie sur les bancs de la faculté. Ce contrat de mariage lui offre l'occasion d'échapper à sa condition. Il accepte sans scrupule le marché. Mais pareil projet a ses failles. Un parfum de déchéance enveloppe bientôt le ménage à trois.Fascinante peinture de la corruption, incarnée par des personnages inoubliables tels Al-Ikhshidi, l'homme de main du bey, La Belle du Caire est aussi un roman incisif sur l'amour, le désir et la jalousie."

 

Ce roman m'a beaucoup fait pensé à un autre roman que j'avais lu pour le challenge "Petit Bac 2012". Au lieu de traiter de l'Egypte, comme La Belle du Caire, il traitait de l'Inde :  Le tigre blanc. La Belle du Caire parle de la corruption pour accéder, et rester, au pouvoir. Comment un homme (on parlera des droits de femmes ensuite) de classe modeste, voire pauvre, peut s'assouvir son ambition en restant tel quel ? Quel chemin prendre ? Ce roman a un côté de fatalité, on le sent immédiatement. Et c'est ce qui plait. Ici ce n'est pas la question de "comment ça va se finir ?", mais "comment cela va se passer ?"

 

L'auteur Naguib Mahfouz parle beaucoup du droit des femmes, enfin surtout de l'évolution des femmes parmi les universités, et par là même du travail. Grâce à l'édition de Gallimard avec le "texte et dossier", on en apprend un peu plus sur l'Histoire de l'Egypte (aux alentours de 1945) et sur la culture égyptienne. En effet, les liens filiaux sont très importants, ainsi que la Religion qui occupe une place importante (mais voit sa "popularité" baisser dans les milieux étudiants). De plus, on imagine mieux comment s'est construite la "Ligue arabe" avec le besoin d'indépendance de l'Egypte et on apprend quelques mots égyptiens grâce aux annexes.

 

J'ai bien aimé aussi le style de Naguib Mahfouz, fluide et assez recherché. On comprend pourquoi il a reçu le prix Nobel de littérature ! Il décrit l'Egypte à travers ses personnages qui eux laissent transparaitre de fortes émotions, comme la peur, l'angoisse, la jalousie...

 

Bref, je vous conseille de découvrir La Belle du Caire de Naguib Mahfouz, j'ai passé un très bon moment de lecture !

 

V.

 

La Belle du Caire entre dans le challenge "Un mot, des titres" pour la session 11.

Challenge Un-mot-des-titres

Partager cet article

Repost 0

commentaires

calypso 24/10/2012 21:32

Je suis ravie de voir que tu as fait une belle lecture !
Merci pour ton billet.

beL 26/10/2012 12:24



Merci de ton passage !!! J'ai fait cette belle découverte grâce à ton challenge, ne l'oublions pas ;)