Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 12:40

le_joueur_dechecs.jpg

 

Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d'échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d'échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire...

 

Quand ce texte paraît à Stockholm en 1943, Stefan Zweig, désespéré par la montée et les victoires du nazisme, s'est donné la mort l'année précédente au Brésil, en compagnie de sa femme. La catastrophe des années quarante lui apparaissait comme la négation de tout son travail d'homme et d'écrivain. Le joueur d'échecs est une confession à peine déguisée de cette désespérance.

 

 

Notes des beL : V 17/20 ; Ju 18,5/20 ; Jo 14/20 ; E 13/20 ; C 16/20

 

Moyenne : 15,7

 

Retrouvez nos avis : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article

commentaires

zoso 10/01/2013 13:26

C'est évidemment bien écrit mais au combien loin de la réalité !
Du pur délire. Impossible de devenir un champion si on joue seul. Et tous les champions sont des psychopates !

Ce livre là me semble plus proche d'une certaine réalité !
http://www.amazon.com/dp/B00AW8CP44

beL 20/11/2013 12:15



Pour moi cela me parait réaliste, mais après tout je ne joue que rarement aux échecs ! Et c'est sûrement grâce aux adversaires qu'on apprend ;)



Luna 12/03/2011 07:35


Je viens tout juste de découvrir Stefan Zweig à travers son livre le joueur d'échecs : c'est vraiment un livre donc les mots sont d'une grande beauté et puissance... Je n'ai pas aimé l'histoire,
mais bon, l'écrivait SAiT écrire, c'est certain !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "le joueur d'échecs" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!