Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 18:16

EtrangeSoeur.jpgJ'ai emprunté ce livre jeunesse en même temps que Les comédiennes de monsieur Racine, mais ce dernier m'ayant plu, j'ai continué avec les tomes suivants Le secret de Louise et Charlotte la rebelle. J'ai donc mis ce roman entre parenthèse et j'ai hésité à le lire... il faut dire que je l'avais pris sur un coup de tête avec son titre plutôt plaisant Mon étrange petite soeur (je n'avais pas vu la suite à ce moment là ^^) et sa couverture attractive.

 

A la lecture de la quatrième de couverture, je me suis dis quel mix entre un peu tout ! A vous de juger : "Prison d'Alcatraz, 1935.
Fraîchement embauché comme gardien-électricien à la prison d'Alcatraz, M. Flanagan entraîne avec lui sur l'île sa femme et ses deux enfants, Caribou (12 ans) et Nathalie (16 ans). Pour la famille, une nouvelle vie pleine de dangers commence.
Ce que souhaite Caribou avant tout, c'est protéger Nathalie, sa grande (petite) soeur autiste et lui éviter l'institut spécialisé.
Ce qu'il voudrait aussi : attirer l'attention de Lola, la peste si craquante qui règne sur sa nouvelle bande de copains.
Ce qu'il désirerait en secret : rencontrer un des prisonniers d'Alcatraz... et pourquoi pas le mythique Al Capone ?
Comment peut-il se douter un seul instant que Nathalie, désespérément fragile, quasiment muette, enfermée dans sa tête, sera celle qui réalisera ses rêves ?"

 

Et à la lecture, tout s'est enchainé et le livre s'est révélé ! Le mélange improbable entre une petite fille autiste, son frère qui nous conte l'histoire et les prisonniers d'Alcatraz fonctionne à merveille ! On comprend pourquoi Mon étrange petite soeur et les prisonniers d'Alcatraz "a reçu le célèbre Newberry Honor Book 2005 et a longtemps figuré sur la prestigieuse liste des meilleurs ventes du New York Times" ! Gennifer Choldenko nous détaille avec une précision personnelle l'autisme (on apprend que sa soeur était autiste). On découvre cette "maladie" dont on ne connaissant pas le nom à l'époque du livre (1935) à travers le point de vue de Caribou (que l'on pourrait associé à Gennifer Choldenko du coup). Les relations sont décrites avec pudeur et passion en même temps ! Et, en plus, c'est très touchant ! Ce livre est une ôde à la fratrie et à l'amour, qui même s'il est imparfait, permet de soulever des montagnes. Et les prisonniers d'Alcatraz dans tout ça me direz-vous ? Ils ont leur rôle à jouer ;) je ne vous en dirais pas plus pour ne rien dévoiler, mais Gennifer Choldenko a fait de nombreuses recherches, et a même rencontré certaines personnes ayant réellement véçu sur l'île à cette époque là. Voilà peut-être ce qui rend ce livre si particulier : la fiction est dosée parfaitement pour s'intégrer à la réalité. Moi qui était partie avec un sentiment mitigé sur ce livre, me voilà très agréablement surprise : ce roman brille par son originalité !

 

Mon étrange petite soeur et les prisonniers d'Alcatraz est une très belle histoire ! J'ai été emballée !

 

V.

 

PS : maintenant j'ai envie de lire plus de livres sur Alcatraz et Al Capone, donc n'hésitez pas à me faire des propositions de livres...

Partager cet article

Repost 0

commentaires