Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 07:15

Depuis un moment déjà, j'avais envie de me remettre à l'écriture (non pas que j'écrivais souvent, mais disons que je l'avais déjà fait). C'est alors qu'en tout début d'été j'ai découvert le blog de Leiloona et son atelier d'écriture "Une photo, quelques mots". Après de nombreuses vistes et de magnifiques lectures écrites par les participants, j'ai décidé de me lancer et de faire partie, moi aussi, de cet atelier d'écriture.

 

Le principe en quelques phrases : Leiloona poste chaque semaine une photographie qu'elle aura choisie. Cette photographie sert de base pour écrire notre texte. Les textes sont publiés chaque lundi, avec ni ton ni genre imposé. Bien entendu, la photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

 

shallwedance©RomaricCazaux

 

    J'ai ri, j'ai pleuré, je me suis insurgée. Pas forcément dans cet ordre là... Attendez que je vous explique.


   La guerre est imminente, contre les Allemands, encore une fois. On se demande quand tout cela finira. Ce n'est pas encore commencé qu'on s'inquiète déjà. Il y a de quoi.
   Vous vous savez comment et surtout quand tout cela a fini. Pas nous. Imaginez vous dans l'angoisse permanente de perdre les êtres qui vous sont chers. De perdre un bonheur que vous avez touché du doigt. Je sais que vous faites des efforts, mais même après ça vous n'y serez pas. Vous avez des reportages pour vous montrer, vous faire "ressentir" un peu notre époque à nous, mais vous n'y pouvez rien, vous n'y étiez pas et tant mieux pour vous.

   Moi je m'insurge contre cette guerre, je n'ai jamais compris le but de celle-ci. Agrandir son territoire, purger le monde, avoir le pouvoir ? Tant de raisons que je ne comprends pas, et que je n'ai pas envie de comprendre. Je veux rester comme je suis, où je suis, avec qui je suis. Point. Je veux toujours danser dans ses bras. Il me faisait virvolter, nous étions dans notre monde à nous, dans notre bulle. J'aimais cette musique à l'accordéon si belle, si entrainante. J'en avais fait notre musique, même si lui ne le savait pas. C'était mon petit secret. Quand la musique se jouait, pour ne pas me trahir, je riais. Il me demandait bien ce qui se passait, je lui disais juste que j'étais heureuse, là et maintenant avec lui. Ca lui suffisait et c'était vrai. Que ne donnerais-je pas pour revenir à ces instants ? Il est parti à la guerre et est revenu, oui il est revenu... du moins son corps car son âme elle était partie... Je ne l'ai pas décelé tout de suite à son retour, trop heureuse de le retrouver en vie. Mais la vie s'était malgré tout échappée de lui, il ne parlait plus, ne souriait pas malgré la Victoire, il en avait sans doute trop vu, trop entendu, trop vécu. Je ne lui ai jamais demandé ce qui s'était passé pendant toutes ces années... peut-être aurais-je du ? Je ne le saurais jamais. J'avais perdu mon Jean et je ne pouvais plu que pleurer.  

 

 

V.

 

PS : Retrouvez les textes des participants  : ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leiloona 16/10/2012 21:42

Maisssssss aaaaaaaaaaaah pourquoi n'avoir pas mis en lien ton texte sur cette photo ! :(( C'est dommage, du coup il est presque passé inaperçu. :(

J'ai ajouté ton lien du coup. ;)

beL 17/10/2012 08:50



Si si je l'ai fait ^^ Sur l'article qui présente la photo (c'est vrai que je ne l'ai pas remis là où tu présentes ton texte...


Merci de l'ajout =D La semaine prochaine je le mets au bon endroit (si j'ai le temps d'écrire) ;)



Yosha 15/10/2012 19:36

Très beau texte... j'ai l'impression que malgré le moment de bonheur évident capté par la photo tout le monde a imaginé un arrière-plan plus noir !

beL 15/10/2012 21:17



Merci :) C'est vrai que tous les textes ont une petite noiceur quelque part... comme si le bonheur n'arrivait jamais seul...



Cardamone 15/10/2012 16:50

Excellent! C'est vivant, intelligent, émouvant, beaucoup de gravité mais aussi de la fraîcheur... J'aime beaucoup ton écriture, la façon dont la narratrice nous interpelle aussi, et c'est aussi
juste et prenant dans l'expression du bonheur que dans celle du malheur - Bravo!

beL 15/10/2012 19:21



Rooooh MERCI Cardamone !!! Je me sens rougir ^^ Ca fait trop plaisir d'avoir un aussi bon retour sur mon écrit !!! =D