Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 07:18

L'inspiration avec la photo de la semaine :

desert.jpg

© Romaric Cazaux

 

Les dunes de sable

sont inimaginables,

indescriptibles par un esprit

au cerveau si petit.

 

Allongé comme je suis

le désert prend vie.

Hommes aux pieds durs

quand on voit ce qu'ils endurent

j'ai envie de m'écrouler

et de me laisser rouler.

 

Mais ce paysage

ressenti jusqu'à mon visage

est si beau, si puissant

qu'il en devient éblouissant.

 

V.

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 10:09

walking-dead-t16.jpgDéjà le 16ème tome, et j'ai toujours envie d'en découvrir plus sur cette fantastique série : Walking Dead. Attention spoilers !

 

Voici le résumé : "La vie reprend doucement son cours pour les habitants de la communauté. Mais le danger n'est jamais très loin... Morts et vivants rôdent. Lorsqu'Abraham et Michonne découvrent l'existence d'un homme avec de fortes aptitudes pour se battre et ne semblant pas éprouver la peur, les souvenirs du gouverneur ressurgissent. Rick et les siens voient leur confiance en l'humain une nouvelle épreuve."

 

Ca y est j'ai lu les 16 premiers tomes de Walking Dead preque d'affilée et pourtant je ne me lasse pas. J'aime retrouver tous les survivants et voir quelle prochaine épreuve les attende. Par contre ça risque d'être dur d'attendre la sortie du tome 17...

 

Ici un nouveau personnage fait son entrée et Rick se méfie toujours autant des humains qui ne font pas partie de son groupe... mais a-t-il raison ? En tout cas on découvre une autre communauté en dehors du groupe, bien mieux organisée. Mais cela va-t-il durer ? Tant de question qui trouveront peut-être réponse au prochain tome.

 

En tout cas je suis heureuse de la tournure des évènements autour de Rick et d'Andrea, c'est loin d'être fini. Et Carl, et bien j'aime toujours son évolution. Quant aux autres, ils restent plutôt fidèles à eux-mêmes.

 

Bref, Un vaste monde est dans la lignée des tomes précédents : de l'action, beaucoup de méfiance, mais aussi un peu d'espoir !

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

  - Point de non-retour (tome 13)

  - Piégés (tome 14)

  - Deuil & espoir (tome 15)

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 07:30

La photo et l'inspiration de la semaine :

 

limou.jpg

© Romaric Cazaux

 

Je mordillais mes lèvres, cigarette à la main quand je les vis arriver. Sergio et Mario, les deux parrains de la mafia sicilienne dont je fais partie. Ils se croyent forts, leur voiture anglaise spécialement importée par eux et pour eux. Ah! Ils avaient fait une grande impression quand les gosses du quartier étaient descendus au port pour les mater et essayer de gagner leurs faveurs pour avoir le droit à un tour rapide dans leur engin.

 

Moi, ça me fait bien rire quand je les vois tous les deux, frères inséparables. L'un au volant, toujours à crachoter et modiller son cigare à l'odeur entêtante. L'autre à lire son journal anglais en regardant tout le monde de haut, les pupilles au-dessus de ses grosses lunettes bien rondes.

 

On a beau dire, malgré la peur qu'ils nous inspirent, on les aime bien par ici. Ils nous donnent du travail. Enfin ce sont surtout les hommes les plus heureux parce que moi je me serais volontiers passer de faire la "dealeuse d'amour". Ah! que je déteste ce terme ! Les hommes eux l'adorent, accros qu'ils sont au plaisir facile et inconscients de ce que cela représente pour moi. Et pour toutes les femmes comme moi. On croit que ça va s'améliorer, passer et peut-être qu'un jour on aimera ça. Mais c'est un leurre. Une tendre promesse que Mario et Sergio se plaisent à raconter. La voix suave et les mots doux, on croirait tout ce qu'ils racontent.

 

Ils le savent quand ils me regardent comme ça. Je vais partir, me faire la malle. J'expluse la dernière bouffée de tabac, la fumée s'envole en disparaissant. J'écrase négligemment ma cigarette, la réduisant à l'état de mégot. Je monte dans la voiture de qui sera mon dernier client. Le grand départ, c'est ce soir.

 

V

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 07:28

blanche-neige.jpgAprès Cendrillon et  La Belle au bois dormant de Charles Perrault, ainsi que La petite sirène de Hans Christian Anderson, me voici enfin de retour pour le challenge "La face cachée des Disney" de isallysun ! Qui d'ailleurs me permet aussi de participer au challenge de Calypso "Un mot, des titres" pour cette 12ème session avec le mot "blanc". On dit merci à Charles Perrault et son conte Blanche-Neige. Je n'ai pas pris la version des frères Grimm, tout simplement parce qu'elle n'était pas disponible à la bibliothèque.

 

Un rapide résumé pour ceux qui ne vivraient pas sur la même planète : "Ayant échappée au sort mortel organisé par sa cruelle belle-mère, la princesse Blanche-Neige trouve refuge auprès de 7 nains jusqu'au jour où quelqu'un frappe à la porte..."

 

Tout commence comme dans les Disney : la mère de Blanche-Neige meure et celle-ci se retrouve donc avec une belle-mère. Un jour, le miroir de la belle-mère dit que c'est Blanche-Neige la plus belle, la belle-mère ne le supporte pas. Elle va donc envoyé un chasseur tué sa bru.

 

Blanche-Neige est épargnée par le chasseur et s'enfuit dans les bois jusqu'à trouver la maison des 7 nains. Et c'est à partir de ce moment là que l'histoire commence à différer. Si vous ne voulez pas connaître la suite, arrêtez vous là. Pour les autres, il se trouve que la belle-mère apprend que Blanche-Neige est toujours en vie, grâce à son miroir. Et va tenter par 3 fois! de tuer Blanche-Neige avec divers déguisements.  La première fois elle se fit passer pour une commerçante. Elle entra doc dans la maison et passa un corset à Blanche-Neige en prenant bien soin de serrer plus que de raison. Blanche-Neige ne pouvant donc plus respirer tomba inanimée. Les sept nains en arrivant coupèrent les lacets et Blanche-Neige retrouva donc son souffle.

 

Ensuite la belle mère sachant son plan échoué (encore un coup du miroir!), revint à la charge sous forme de gitane. Blanche-Neige ayant pris un peu de jugeotte ne laissa pas entrer la vieille dame, mais celle-ci n'avait pas besoin d'entrer, puisqu'il suffisait qu'elle peigne Blanche-Neige avec un peigne empoisonné. Mais heureusement encore les héros les 7 nains sauvèrent encore une fois Blanche-Neige.

 

Enfin la belle-mère échaffauda le plan terrible de la pomme ! (bah oui enfin je l'attendais celui-là!) Et il faut dire que la belle-mère est une maligne puisqu'elle avait mis le poison dans une seule moitié de la pomme. De la sorte qu'elle convainquit Blanche-Neige qu'elle n'avait rien à craindre puisqu'elle même mangeait la pomme (bon le côté blanc pour elle et le rouge pour Blanche-Neige, mais quand même, c'est plutôt futé !).

 

Blanche-Neige sombra alors dans le sommeil. Un prince la découvrir alors dans son cercueil de verre et tomba amoureux. Et énorme différence avec les Disney, ce n'est pas un baiser qui réveille Blanche-Neige mais un simple serviteur qui ayant tribuché fit tombé le cercueil et alors "le morceau de pomme empoisonné s'envola de la gorge de Blanche-Neige". J'ai bien rit quand j'ai lu cette ligne !

 

La fin est encore mieux puisque la belle-mère n'ayant encore une fois pas réussie à être la plus belle, prépare une rose empoisonnée pour la mariée. Mais quand elle découvrit que la mariée était Blanche-Neige (elle ne le savait pas) : elle serra la rose motelle et mourrut de son propre poison ! Voilà une fin digne des contes de Perrault !

 

Bref, Blanche-Neige de Charles Perrault a beaucoup plus de retournements et d'actions que le Disney !

 

V.

 

Blanche-Neige entre dans le challenge "Un mot, des titres" pour la session 12 et dans la challenge et dans le challenge "La face cachée des Disney" de isallysun.

Challenge Un-mot-des-titres

challenge disney

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 11:50

walkingdead15_deuil_espoir.jpgDéjà le 15ème tome, plus rien ne m'arrête dans ma découverte de cette fantastique série qu'est Walking Dead. Attention spoilers !

 

Voici le résumé : "Malgré l’horreur des récents événements, les rescapés d’Alexandria surmontent leur douleur et se concentrent déjà sur la reconstruction psychologique et physique de leur communauté.
Andrea supervise l’enseignement du tir à l’ensemble des survivants, Abraham dirige l’équipe chargée de fortifier l’enceinte de la ville et Rick… Rick est sans doute celui qui a le plus de mal à se remettre. Et pour cause..."

 

Encore une fois, aucun personnage n'est épargné. Rick a beaucoup de mal à se remettre de l'attaque des zombies, et pour cause, Carl est dans le coma pour une durée indéterminée... On sent que Rick est sur le point de craquer mentalement, pour l'instant sa moralité ne tient qu'à un fil jusqu'au jour où ... (suite dans les prochains épisodes)

 

Certains diront que ce tome est une redite... je suis d'accord pour dire que les scénaristes suivent un peu le même schéma mais la psychologie des personnages est différente, ils ont tous évolué entre temps et c'est ça qui rend Walking Dead aussi prenant et intéressant !

 

Sinon ça y est une scène que je rêvais de voir depuis le tome 9 est enfin présente dans Deuil & espoir, autant vous dire que je suis ravie ! Et que j'attends une nouvelle fois avec impatience le tome suivant !

 

Bref, je ne me lasse pas de Walking Dead, chaque tome apporte des pierres indispensables à l'édifice. Je suis fan et j'en redemande!

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

  - Point de non-retour (tome 13)

  - Piégés (tome 14)

Repost 0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 07:21

La photo et l'inspiration de la semaine :

pont.jpg

©Romaric Cazaux

 

Je m'installe avec mon chevalet, ma toile et ma palette d'aquarelle. Je commence par le ciel voilé et sombre mais transpercé d'un doux rayon de soleil. Ensuite j'attaque la mer, avec ses vaguelettes calmes. Puis un pont pour aller voir au plus près de l'horizon lointain... Viennent alors deux touristes qui s'extasient devant ce magnifique paysage. Je décide de les peindre eux aussi, ça rendra mon tableau un peu plus vivant.

 

Mais en voyant le résultat final, je m'ennuie... il manque quelque chose... la question est de savoir quoi ? Encore plus de couleurs ! Tiens si je mettais du vert. Mon pinceau se remplit de la couleur verte étincelante et j'applique un point dans le ciel. Voici les aliens qui arrivent ! Une lumière vive sort de leur vaisseau volant et cherche quelque chose dans la mer ! Un des leur qui aurait sauté sans parachute ? J'espère au moins qu'il a une bouée !

 

Et bien oui il en a une, puisque maintenant on le voit dans la mer, point rouge grossissant de plus en plus. Un surfeur fait aussi son apparition avec sa planche orangée (on se demandera bien ce qu'il peut faire là avec une mer calme comme celle-ci !). Il vient au secours de l'alien un peu idiot. Les touristes n'ont pendant ce temps là pas chomés puisqu'ils envoyent maintenant une fusée de détresse fusant l'air qui éclate dans le ciel en mille couleurs !

 

 - J'étais persuadé que vous peignez ce paysage fantastique, mais vous faites plutôt dans l'abstrait, vous cherchez l'inspiration à l'air libre ? dit un homme derrière moi.

 - Il faut croire que oui, l'inspiration ne se contrôle pas toujours, lui dis-je avec un sourire.

 

V.

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 11:22

chi-t1.jpgJ'ai lu Chi, une vie de chat pour le Big Challenge 2012 de Livraddict, il devait être bien pour apparaître dans ce top 100. Et au vu des avis, il avait même l'air drôle ! Ni une, ni deux, j'ai sauté sur ce manga.

 

Voici la quatrième de couverture ceux qui ne connaissent pas : "Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d'un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa..."

 

Je vais me rejoindre aux avis positifs : j'ai trouvé Chi, une vie de chat très drôle et très mignon. On a envie d'avoir Chi chez soi ! Ce tome reflète parfaitement les expressions des chats (quand ils ont peur, faim ou ont envie de manger). Le dessin est à l'image des textes, tout kawaii (comprenez mignon).

 

Je ne peux pas vraiment en dire plus, sauf que si vous voulez une pause détente et trognon, Chi, une vie de chat est fait pour vous ! Surtout que ça se lit très très -très- vite.

 

Bref, Chi, une vie de chat est un manga mignon, drôle, idéal pour les amoureux des chats !

 

V.

 

Chi, une vie de chat de Konami Kanata a été lu dans le cadre du Big Challenge Livraddict 2012

 

logo bigchallenge livraddict

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:48

La photographie et l'inspiration de la semaine :

books.jpg

©Romaric Cazaux

 

Je me gare avec ma petite voiture devant la mairie. Ce n'est pourtant pas là que je veux aller mais 500 mètres plus loin, à la librairie. Il y a bien des places devant la boutique mais il faut se ranger en créneau, ou alors en se faufillant à travers les poteaux, et c'est déjà bien trop pour mes vieux os. Je me sens pourtant bien, mais la sagesse veut qu'on se rende compte assez vite que notre corps ne réagit plus comme avant.

 

Mon mari est décédé il y a trois ans déjà. Pourtant comme chaque samedi, il m'accompagne pour aller à la librairie. Ca a été plus dur quand sa génétique s'est rappelée à lui. Lui qui n'avait jamais connu ses parents, sa mère ou son père lui avait laissé en héritage une maladie génétique s'attaquant à l'oeil. Je ne peux pas mettre un nom sur ça, il n'a jamais été capable de me le dire. Je l'ai pourtant bien connue, sa maladie. Au début, quand il me l'a annoncé, je ne me suis pas doutée des répercussions que ça allait trainer... En deux ans, il était devenu complètement aveugle... mon mari si indépendant, fût obligé de revenir aux origines : apprendre à se déplacer (toujours laisser les meubles et objets aux endroits exacts où ils doivent être), apprendre à traverser la rue (j'étais toujours avec lui car notre ville n'est pas accessible aux aveugles ni handicapés visuels) et surtout, le plus dur pour lui : apprendre à lire !

 

Il aimait tant venir dans cette librairie. Il choisissait toujours un livre au titre accrocheur. L'amour est mon péché lui aurait plu je pense. Je tiens entre mes mains le dernier livre qu'il a lu seul - ou essayer au moins -. Il a lu le début très péniblement, ses yeux étaient déjà gravement voilés, et j'ai fini pour lui. A haute voix, je tentais de faire vivre cette fin d'histoire. Je suis sûre qu'il ne m'a pas écoutée jusqu'au bout, pensant qu'il ne découvrirait plus aucun livre. Comment s'évaderait-il maintenant ? J'avoue que cette phase a été la plus terrible... il ne voulait plus venir avec moi nulle part, ni voir personne. Et puis un jour, sans crier gare, il m'a dit qu'il venait avec moi, le samedi comme avant.

 

Je crois qu'il a aimé se retrouver dans cette boutique qui sentait bon les vieux livres. Ses narines frémissaient pendant que ses doigts effleuraient les couvertures cornées. Il a alors esquissé un sourire, et à partir de cet instant il s'est évadé autrement. Les livres ont commencé à lui raconter une toute autre histoire.

 

V.

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 11:45

V : 08/20

J'ai aimé :
- Le titre, intriguant

- l'humour décalé de Jonas Jonasson

- la loufoquerie de l'histoire et des aventures arrivant au personnage principal

 

J'ai moins aimé :

- je ne me suis attachée à aucun personnage

- beaucoup de répétitions (toujours le même schéma)

- les nombreuses longueurs, impression de ne pas avancer

- même si j'ai trouvé le début drôle, cela passe très vite à de l'ennui

- le style distant

 

En un mot : déçue

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:51

specials-t3

  Peu de temps après avoir lu Pretties (le second tome), je n'ai pu résister à l'envie de lire la suite : Specials.

Voici le résumé  : "La jeune Tally, seize ans, est enfin devenue une Specials. Mais dans ce nouveau monde glacial et sans humanité, l'absence de Zane se fait cruelle. Doit-elle donc écouter sa petite voix qui lui fait regretter ou remplir sa mission ?"

 

Après avoir été un peu déçu par le second tome Pretties , je dois dire que ce troisième tome Specials renoue avec le premier tome Uglies. On retrouve un peu de fraicheur avec nos deux comparses ensemble à savoir Tally et Shay. C'est sans doute pour ça que j'ai bien aimé Specials, Shay apparait beaucoup.

 

Le début est vraiment intéressant avec de l'action (pour une fois c'est Tally la chasseuse) même si Tally ... reste Tally. Shay quant à elle prend de l'importance (par contre parfois elle apparait un peu trop...rancunière ?). On les redécouvre ensemble à élaborer et mettre en oeuvre des plans plutôt risqués !

 

Cependant, même si j'ai adoré plus de la moitié du roman, la fin m'a semblée un peu fade (sûrement parce que ce n'est pas comme ça que je l'avais imaginée!). Je ne vais rien dévoiler mais disons que je n'ai pas aimé du tout la fin d'un personnage. Et certaines choses se passent bien trop facilement et rapidement à mon goût... Par contre la morale (respect de la nature) est respectée.

 

Avec cette fin en demi-teinte pour moi, j'ai moins envie de lire le quatrième tome... Specials cloture bien la saga, et Extras (le prochain tome) raconte l'histoire d'autres personnages. Je le lirai tout de même pour me faire une idée.

 

Bref, une saga avec une bonne morale, mais une fin qui me laisse un peu perplexe.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

 - Uglies (tome 1)

 - Pretties (tome 2)

Repost 0