Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 18:36

V : 14/20

J'ai aimé :
- un style d'écriture et de forme (police) différents pour chaque protagoniste. L'originalité dans sa forme mérite d'être soulignée

- une histoire, qui se découpe en plusieurs points de vue, plutôt intéressante

- identification plus probable (avec 3 personnages principaux)

- lecture facile

- livre mititant

- réaliste


J'ai moins aimé :

- un personnage manque à l'appel

- certaines longueurs : inutile


En un mot : Inégal


Ju :  9/20
J'ai aimé :
- les différentes histoires qui s'imbriquent entre elles de façon progressive
- les sujets réalistes qui sont abordés


J'ai moins aimé:
- un rythme trop lent
- le caractère trop farfelu de certaines actions

- l'histoire de Lola et son personnage

- les personnages non attachants

- grosse difficulté à se plonger dans le roman car trop plat avec des longueurs inutiles

- révélation trop tardive sur le lien qui unit tous les personnages du roman

 

En un mot : Artificiel


Jo : 14/20


J'ai aimé :
- plusieurs histoires qui s'entremêlent avec un file conducteur

- des personnages attachants, avec des caractères différents
- le côté chick list, mais finalement un peu plus profond que ça

- différent thèmes sérieux abordés tout au long de l'histoire

- style fluide et facile à lire

- les références à la chick list (Kinsella)

- la fin prévisible mais sympa et les fins de chapitres un peu déroutantes


J'ai moins aimé :
- au départ, on ne comprend pas trop quel est le lien entre les personnages et Paddy de Courcy

- on ne rentre vraiment dans l'histoire qu'au milieu du livre

- les noms des personnages, trop bizarre pour certains


En un mot : Surprenant


E :12 /20.
J'ai aimé :
- le style d'écriture de la Chick list, fluide, pas de prise de tête

- le fait que Marian Keyes aborde des thèmes un peu plus serieux (pas forcément le cas dans ce genre de livre)

- le changement de police qui fait la dynamique du livre


J'ai moins aimé :
- le début de l'histoire... j'ai eu du mal à rentrer dedans, un peu confus

- beaucoup de sujets pas forcément essentiels qui trainaient en longueur

 

En un mot :  Mitigé

 

 

C : 10/20

J'ai aimé :

- originalité de la mise en page du point de vue graphique

 

J'ai moins aimé :

- trop de parties superflues qui n'apportent rien à la progression du roman

- difficulté à rentrer dans le livre

- des histoires imbriquées dans l'histoire, un peu pêle mêle!!!

- le lien entre les personnages qui se dessine trop tard

- des sujets importants traités avec trop de légèreté


En un mot : Décevant 

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 17:48

marian-thumb.jpgMarian Keyes est née en dans l'ouest de l'Irlande, à Limerick, le 10 Septembre 1963. Elle a vécu à Dublin, puis à Londres, deux villes où se situent ses histoires. Sa vie à Londres, où elle travaillait comme serveuse, sera d'ailleurs le théâtre d'un gros penchant pour l'alcool. Elle règle ses problèmes et rentre ensuite en Irlande où elle vit désormais. Elle a étudié le droit et la comptabilité sans jamais se dire qu'elle pourrait écrire des romans, et ce malgré son goût pour l'écriture. Elle a d'ailleurs travaillé longtemps dans un cabinet de comptabilité.

Comme elle l'explique sur son propre site, ce n'est qu'en 1993 qu'elle envoie quelques courtes histoires à un éditeur, en prétendant qu'elle commence à travailler sur un roman. Celui-ci demande à voir ce travail. Forcée d'écrire, et bien qu'elle soit encore dans une période de dépression, elle rédige quatre chapitres en une semaine, et les envoie à l'éditeur... qui les appréciera et les publiera en 1995. C'est le début de l'aventure et la publication de Watermelon.

En 1996, elle peut enfin abandonner son travail pour se consacrer à plein temps à l'écriture.

Bibliographie et adaptations

Marian Keyes a écrit dix romans. Les neuf premiers se sont vendus à 33 millions d'exemplaires et ont été traduits dans 35 langues différentes, dont le français. Elle a publié également un roman court (No dress rehearsal) et deux livres (Under the Duvet, et Further Under the Duvet) qui sont autobiographiques et relatent ses expériences journalistiques.

1995 : Watermelon , 1996 : Lucy Sullivan is getting married , 1998 : Rachel's holiday , 1999 : Last chance saloon

2000: Sushi for begginers , 2000 : No dress rehearsal , 2002 : Angels , 2004 : The other side of the story , 2006 : Anybody out there , 2008 : This charming man , 2009 : The brightest star in the sky

Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 17:42

25288237_5596976.jpgPaddy de Courcy, le très séduisant et très charismatique politicien, est sur le point de se marier. En Irlande, la nouvelle fait grand bruit. Mais pour quatre femmes, l'événement fait l'effet d'une bombe. La jeune styliste Lola Daly n'en revient pas. Et pour cause : il y a une heure à peine, c'était avec elle que le goujat allait convoler. Marnie Hunter, elle, mère de famille et épouse comblée, n'a jamais pu oublier son premier amour : Paddy. Paddy qui se marie... Qui se marie avec Alicia Thornton, déterminée à être ... Lire la suite la plus parfaite des épouses, mais qui ne connaît rien du vrai Paddy. Rien... Contrairement à Grace Gildee, journaliste et vieille connaissance du politicien, qui garde dans ses tiroirs certains secrets peu reluisants...

 

source : http://www.chapitre.com

 

Notes des beL : V 14/20 ; Ju 9/20 ; Jo 14/20 ; E 12/20 ; C 10/20


Moyenne : 11,8

 

Retrouver nos avis : ici
 

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 15:43

V : 16.5/20

J'ai aimé :
- original dans l'écriture (style des lettres)
- les auteurs ne racontent que le plus intéressant
- même s'il y a pas de grande intrigue, on ne s'ennuie pas

- on se reconnait très bien en Juliet

- quelques surprises intéressantes

- point de vue particulier sur l'histoire et l'Histoire

- pas courant des livres sur l'APRES guerre

- bonne fin avec style


J'ai moins aimé :

- certains passages énervants


En un mot : original


Ju : 18 /20
J'ai aimé :
- le style épistolaire : suppression des descriptions à rallonge, proche des sentiments des personnages
- on rentre dans le livre facilement
- le contexte de l'après-guerre

- l'idée du club de lecture : clin d'oeil au nôtre

- l'intertextualité : donne envie de relire la littérature anglaise

- le style d'écriture avec un trait d'humour

- personnages attachants

- la vie des insulaires, vraie communauté

- les auteures réussissent à faire de leurs vies banales une vie extraordinaire


J'ai moins aimé:
- trop de personnages avec des noms alambiqués
- impression que les lettres ont toutes été écrites d'une même main

 

En un mot : surprenant


Jo : 12/20
J'ai aimé :
- la période historique : l'après-guerre, période méconnue du grand public
- le personnage de Juliet auquel on s'identifie
- les personnages de l'île qui ont tous une histoire qui leur est propre

- le réalisme de l'épistolarité (commérages, les officiers allemands pas "tous méchants")

- la fin sympathique, même si prévisible

- l'histoire d'Elizabeth, personnage fil d'ariane de l'histoire

- le cercle littéraire auquel on ne peut s'empêcher de s'identifier


J'ai moins aimé :
- trop de personnages, difficile de s'y retrouver

- la mauvaise surprise du style épistolaire 

- il manque un petit quelque chose

 

En un mot : déçue


E : 13.5/20.
J'ai aimé :

- le contexte historique de l'après-guerre
- nous donne envie de découvrir l'île : personnes accueillantes, chaleureuses

- le lien crée par la littérature par les adhérents du club

- la naissance du club de lecture

- les petites notes d'humour tout au long du livre

- la dynamique du livre

- les références à la littérature anglaise

- le titre

J'ai moins aimé :
- le style épistolaire au début, mal à entrer dans le livre

- trop de personnages, du mal à se répérer

- belle histoire mais malgré tout un peu légère


En trois mots : manque quelque chose

  

C : 15/20

J'ai aimé:

- la couverture et le titre

- l'idée du roman sous formea de lettres, ce qui permet d'avoir des points de vue diverses

- description de la vie des insulaires, le fait qu'il soit rélié à la réalité de la guerre et que pour s'échapper ils instaurent un club de lecture

- chaque personnage apporte qqch, histoires d'amitié et de soutient

  

j'ai moins aimé : 

- quelques passages un peu long

  

En un mot : attachant

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:23
lexi-smart-a-la-memoire-qui.jpgNouvelle critique d'une beL,

On a beau adoré lire, mais si le temps manque, il est difficile d'assouvir sa passion. Depuis le temps que je voulais lire le dernier Sophie Kinsella ! Enfin, c'est chose faite. Et comme chaque livre qu'elle ecrit, que ce soit le premier que j'ai découvert "les petits secrets d'Emma", ou encore la saga culte "l'accro du shopping". - Petite apparté, vivement le prochain. Personne ne sait quand il sort ?- il est génial !!!

 "Lexi smart a la mémoire qui flanche", c'est l'histoire d'une fille qui à première vue, à la vie la plus minable qui soit, mais qui se réveille un matin dans un hôpital en ayant oublié 3 ans de sa vie qui au passage, s'est transformé en un rêve. Là vous vous dites, "et à moi, ça ne peut pas m'arriver  ?" Et bien je suis désolée de vous décevoir, mais ce genre de choses n'arrive que dans les livres !

Ma critique : Un livre à mourir de rire, surtout quand elle apprend que Brad et Jennifer Aniston se sont séparés ! Un style léger, facile à lire dans les transports en commun (et dieu sait que j'y passe ma vie).

En bref, si vous êtes une fille (désolé les mecs), qui a envie d'un bon bouquin pour passer le temps, sans se prendre la tête, n'hésitez pas foncez !

Juste un petit point négatif, sinon se serait trop facile ! Un passage un peu long au milieu du livre, on souhaiterait que l'histoire progresse plus vite, mais sinon rien à dire.

Le prochain livre, celui de notre prochain club... Le cercle des amateurs d'épluchures de patates !
Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:13
2530_923538_20090605135252.jpgMary Ann Shaffer

Elle est née en 1934 en Virginie-Occidentale, a travaillé comme éditrice, puis comme bibliothécaire et aussi dans une librairie.

En 1976, lors d’un séjour en Angleterre, elle se rend à Guernesey. Un épais brouillard l’y retient quelque temps. Elle fait alors des lectures qui la plongent dans les souvenirs de guerre et d’Occupation de cette communauté insulaire.

 À partir de là naît une intense fascination pour les îles Anglo-Normandes qui va alimenter son inspiration et, après plusieurs années de travail, Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates voit le jour.

 Le livre est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par sa famille, son club de lecture et plusieurs éditeurs. Malheureusement, sa santé décline  et elle doit demander à sa nièce, Annie Barrows, auteure de livres pour enfants, de l’aider à finaliser son roman qui sera publié aux Etats-Unis après sa mort en 2008. 


Annie Barrows

Annie Barrows est née à San Diego (Californie).

Juste après sa naissance sa famille a aménagé dans une petite ville de Californie du Nord.

Dès qu'elle a pu se déplacer en vélo elle allait à la bibliothèque au moins deux fois par semaine.

Après avoir obtenu son diplôme de UC Berkeley, elle est devenu éditeur. Annie Barrows éditait des critiques d'art, des manuels pour les élèves du secondaire, une fiction et la revue de poésie, nouvelles, et puis, finalement, des livres.

Après avoir édité une centaine de livres, elle se décide à écrire elle même et c'est ainsi qu'elle publie des livres pour enfants.


sources :
http://www.lisons.info/Barrows-Annie-auteur-666.php
http://www.hebdodesnotes.com/analyse/auteur.php/auteur/923538/BARROWS-Annie
Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:03

51KCLqLYGNL__SS400_.jpgJanvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Notes des beL
 V 16.5/20 ; Ju 18/20 ; Jo 12/20  ; E 13.5/20 ; C 15/20

Moyenne : 15/20

Retrouver nos avis : ici



source : http://www.amazon.fr/Cercle-litt%C3%A9raire-amateurs-d%C3%A9pluchures-patates/dp/284111371X

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 17:18

V : 16/20

J'ai aimé :
- bonne intrigue, on ne s'ennuie pas
- bien flippant, un vrai thriller
- on sent que l'histoire peut nous arriver
- début prometteur, qui ne nous déçoit pas par la suite
- psychologie intéressante
- le lecteur peut faire du profilage

 

J'ai moins aimé :
- fin trop abrupte


En un mot : trépidant
 

Ju : 15 /20
J'ai aimé :
- intrigue bien ficelée, tient en haleine
- suspence toujours relancé à la fin de chaque chapitre
- les histoires qui s'entremêlent
- personnages surprenants, sombres, mais très humains
- style entraînant et fluide
- début passionnant
- décor bien choisi pour une telle histoire

J'ai moins aimé:
- fin bâclée, trop de questions en suspens
- révélations trop précoces
- rebondissement final inutile
- sujet assez délicat, avec détails trop crus et morbides parfois


En un mot : haletant


Jo : 15/20
J'ai aimé :
- l'intrigue de départ, on rentre dans le vif du sujet
- le style d'écriture, pas de description à rallonge, mais des détails très intéressants
- les personnages qui sont plus ou moins complexes
- le lien avec l'actualité (chômage, famille monoparentale)
- le décor et la découverte du milieu des taxidermistes
- le questionnement au début du livre, qui inclut le lecteur dans l'histoire 
- le suspense, le lecteur est toujours tenu en haleine


J'ai moins aimé :
- la complexité des différentes histoires
- la fin, un peu floue 


En un mot : sympathique


E : 14.5/20.
J'ai aimé :
- le fait que l'on se plonge dans l'histoire dès le début du livre
- les sujets, thèmes actuels abordés

- le fait que l'auteur arrive à maintenir le suspense page après page

- livre dynamique, on s'ennuie pas

J'ai moins aimé :
- la finalité de l'histoire... une impression de fini pour être fini!!


En un mot : dynamique

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:43

FRANCK THILLIEZ est né le 15 octobre 1973 à Annecy.  Ingénieur en nouvelles technologies ,Il vit actuellement dans le Nord de la France, dans la petite commune de Mazingarbe.   
Son premier roman, Train d’enfer pour Ange rouge  a été nominé au Prix SNCF du polar français 2004.  

La Chambre des morts, classé à sa sortie dans la liste des meilleures ventes et salué par la critique, a reçu le prix des lecteurs Quais du Polar 2006 ( lyon ) et le Prix SNCF du polar français 2007.

source : http://www.franckthilliez.com/

Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:29


En pleine nuit, au milieu de nulle part, un homme surgit et se fait renverser. A ses côtés, un sac rempli de billets. Voleur ? Trafiquant ? Peu importe. Deux millions d'euros, là, à portée de main. Aucun témoin. Que faire ? Appeler la police, ou disparaître avec l'argent ? Vigo et Sylvain, jeunes informaticiens au chômage, ne tardent pas à se décider. Le lendemain, une fillette aveugle est retrouvée morte dans un entrepôt. Peu après, une autre est enlevée. Diabétique. Ses heures sont comptées. Et si le magot n'était autre que la rançon destinée à sauver la vie d'une gamine ?



Notes des beL
 V 16/20 ; Ju 15/20  ; Jo 15/20  ; E 14.5/20

Moyenne : 15,13

 

Retrouver nos avis : ici 

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article