Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 21:13

Auteur : Tatiana de Rosnay
Date de parution : janvier 2008

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv.
Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais.
Elle s'appelait Sarah, c'est l'histoire de deux familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation.
Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

Notes des beL :   V 17/20 ; Ju 17/20 ; Jo 16/20 ; E 18/20

Moyenne : 17/20

 

Retrouver nos avis : ici 

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 21:08

V : 18/20
J'ai aimé :
- l'histoire rondement menée
- la vraissemblance de l'histoire
- les parallèles entre la société actuelle et la société du livre

- participation du lecteur à la réflexion


J'ai moins aimé :
- pas de place faite aux femmes

En un mot : Génial !!


Ju : 8/20
J'ai aimé :
- grande créativité
- très riche, traite de beaucoup de sujets ( politique, liberté, diplomatie, religion )

J'ai moins aimé:
- bien trop compliqué pour moi !!
- style particulier
- noms des lieux et des personnages durs à retenir
- trop de mots sortis de nulle part dont on ne connaît pas le sens
- les histoires séparées qui s'enchainent déroutent

En un mot: Rebutant


Jo : 7/20
J'ai aimé :
- les bases du début sont claires
- dénouement
- l'évolution de la société dans le temps

J'ai moins aimé
- trop d'époques avec changement de personnages
- pas de fin
- livre trop masculin

- manque d'action concrète, longueur (dialogues inutiles)

- on ne s'identifie pas aux personnages, difficile de savoir qui est qui

- on perd souvent le fil


En une phrase : N'accroche pas


E : 7/20.
J'ai aimé :
- la découverte de la science fiction
- l'idée de la création d'une encyclopédie
- imaginer un monde futur...

J'ai moins aimé :
- trop compliqué à suivre

- trop de personnages, pas le temps de s'attacher
- trop assoiffé de pouvoir
- le futur décrit fait un peu peur

- trop de termes scientifiques, futuristes


En trois mots : Pas mon style!

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 21:04
Né dans la Russie révolutionnaire, Isaac Asimov émigre aux Etats-Unis avec ses parents lorsqu'il a 3 ans. Ses oeuvres paraissent dès 1939 dans la revue Astounding Science Fiction. Brillant scientifique, diplômé en biochimie, Isaac Asimov, encore surnommé 'le bon docteur', s'est servi de ses connaissances pour rédiger des romans de science-fiction qui connaissent un succès mondial. Ses écrits contribuent à faire évoluer le genre, et deviennent des références : on peut citer 'Fondation' (1951), 'Fondation et empire' (1952), 'Seconde Fondation' (1953). Dans 'La Fin de l'éternité' (1955) et 'Un défilé de robots' (1964), Isaac Asimov traite de manière originale le thème des robots. Parmi la liste pléthorique de ses oeuvres figurent aussi des ouvrages de vulgarisation scientifique, historique et littéraire, comme 'Le Guide Asimov de Shakespeare' et 'Le Guide Asimov de la Bible'. Enseignant pendant dix ans à l'université de Boston, profondément convaincu que la science a toujours des remèdes à proposer aux grandes angoisses contemporaines, cet écrivain a également publié des livres pour enfants sous le pseudonyme de Paul French.
(Source Evene)
Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:58

Auteur : Isaac Asimov
Date de parution : 1951

Ayant colonisé sa galaxie, l'humanité, qui a oublié sa planète d'origine, doit faire face à son avenir : sa décadence annoncée... Cette série ,l'une des pierres angulaires de la SF, est un étonnant mélange de genres: Politique, guerre,technologie, diplomatie, commerce sy mèlent dans un univers complexe, cohérent et passionnant. 13ème Millénaire, dans une galaxie unie et en paix gouvernée depuis la planète Trantor, chacun pense que l'empire va perdurer. Tout le monde sauf Hari Seldon, fondateur de la psychohistoire, une science mathématique permettant de prévoir l'avenir.

Notes des beL

    V 18/20 ; Ju 8/20 ; Jo 7/20 ; E 7/20

 

Moyenne  : 10/20

 

Retrouver nos avis : ici 

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:56

V : 9/20.
J'ai aimé :
- se lit facilement.
- début d'histoire intéressante.
- les métaphores.

J'ai moins aimé :
- le trop "bourgeois".
- la fin.

En un mot : décevant.


Ju : 9/20
J'ai aimé :
- l'ursurpation d'identité.
- le fluide et sophistiqué.
- la couverture.

- les touches d'humour avec les champignons lyophilisés.


J'ai moins aimé:
- les idées absurdes, grotesques.
- beaucoup de passages supprimés et des passages trop étendus.
- déçue du dénouement, pas de réelle fin.

En un mot: Sera vite oublié.


Jo : 13.5/20
J'ai aimé :
- idée de départ.
- se lit vite, pas de passages inutiles.
- analyse de soi-même sur la situation initiale.
- on ne se doute pas de la fin.

J'ai moins aimé
- trop de champagne !
- l'invraissemblance de l'histoire.
- pas de réel dénouement.

En un mot : A fait mieux.


E : 10/20.
J'ai aimé :
- l'intrigue du départ.
- le d'écriture, simple, rapide.
- le luxe de la villa.
- les petites touches d'humour.

J'ai moins aimé :
- la fin, on reste sur notre faim.

- histoire un peu trop loufoque. 
- le huis clos entre Sigrid et Olaf (le faux) : manque de dynamisme, trop mou. Ne nous mène pas bien loin.


En un mot : Déçue mais pas dégoutée.

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:55
Fille de l'ambassadeur et écrivain belge Patrick Nothomb, Amélie Nothomb est née au Japon, dans la ville de Kobé, le 13 août 1967. Profondément imprégnée par la culture nippone, celle-ci peut en effet se vanter d'être parfaitement bilingue dès l'âge de cinq ans. La jeune fille passe son enfance à suivre son père, de la Chine à la Birmanie en passant par New York ; une destinée d'expatriée et un sentiment de solitude qui l'incitent, petit à petit, à se replier sur elle-même.

Véritable phénomène littéraire, la jeune femme enchaîne les publications à raison d'un livre par an, qui connaissent tous une impressionnante carrière commerciale. Le public apprécie le romanesque et décalé de la jeune femme, toujours accompagné d'un humour subtil, mais qui le place directement face à ses pulsions intérieures. Parfois autobiographiques (Métaphysique des tubes) ou purement fictionnels (Les Catilinaires), ses romans sont nourris d'expériences personnelles mais qui pourraient être partager par tous.

Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:52

Auteur : Amélie Nothomb
Date de parution : Août 2008

« Existe-t-il vacances plus profondes que de prendre congé de soi-même ? »

Baptiste Bordave voit mourir sur le seuil de sa porte un inconnu dont il décide de prendre l'identité.
Même âge, même aspect physique, mais le mort est riche, possède Jaguar, villa de luxe, épouse blonde et superbe... Devenu Olaf Sildur sans état d'âme, Baptiste espère couler des jours heureux à boire du champagne avec la veuve qui admet sa présence avec un naturel confondant.
Un conte moral (ou amoral, selon la lecture qu'on en fait) qu'il faut appréhender comme une sorte de fantasme universel, un conte de fées pour grandes personnes puisque le héros, de banal et commun, devient une sorte de maître du monde, de maître de son monde (richesse, ivresse, beauté...).

 

Note des beL

 

    V  9/20 ; Ju  9/20 ; Jo  13.5/20 ; E  10/20

 

Moyenne : 10.4/20

 

Retrouver nos avis : ici

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:48

V : 15/20.
J'ai aimé :
- le d'écriture, simple mais efficace.
- les personnages d'Antoine et de Sophie, ainsi que les enfants Louis et Emily.
- le fait que les protagonistes soient tous liés les uns aux autres.

- enfin que les personnages de Mathias et d'Antoine soient tous les deux une personnalité de l'auteur Marc Lévy ( voir sa biographie).


J'ai moins aimé :
- le personnage de Mathias : trop "je m'en foutiste".
- évènements trop prévisibles.

En un mot : Agréable.


Ju : 11/20
J'ai aimé :
- l'histoire d'amitié entre deux hommes, originale.
- le clin d'oeil avec les personnages de Laureen et Arthur en Ecosse.
- l'humour entre les deux amis.

J'ai moins aimé:
- histoire plate, sans véritable rebondissement.
- dénouement trop prévisible.
- trop populaire.
- livre à jouer et non à lire (c'est le jeu de scène qui fait l'histoire, rapport au film).
- personnages inutiles (Enya).

En un mot: Ennuyeux.


Jo : 13.5/20
J'ai aimé :
- La relation entre les personnages (une fois qu'on sait qui est qui !)
- Le personnage de Sophie, ique, mais attachant.
- Découverte du quartier français de Londres.
- Le couple Antoine/Mathias, amis mais vivant comme un couple (sans le sexe).

J'ai moins aimé :
- L'histoire trop prévisible.
- La confusion entre les deux protagonistes.
- Le trop plat (manque de rebondissements).

En un mot : A fait mieux


E : 14.5/20.
J'ai aimé :
- L'amitié et la relation couple/amis de Mathias et Antoine.
- Le fait que tous les personnages soient en relation les uns avec les autres.
- Le d'écriture : simple, facile à lire...
- Les petites touches d'humour.

J'ai moins aimé :
-
Histoire un peu simple, cela manque un peu de dynamisme.
- C'est une histoire qui doit avoir beaucoup plus d'effets sur écran (prochaine étape, voir le film...?)

En un mot :
Sympathique!

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:46
Marc Levy est né le 16 octobre  1961 à Boulogne-Billancourt.

À 18 ans, Marc Levy rejoint la Croix Rouge Française ; trois ans plus tard, il est nommé directeur du réseau des secours pour le département des Hauts-de-Seine. Au total, il passera près de 6 ans au service de la Croix Rouge.                     

Parallèlement, Marc Levy entame des études à l'Université Paris-Dauphine et fonde pendant sa deuxième année d'étude, fin 1983, sa première société Logitec France. L'année suivante, il s'envole pour les États-Unis, où il crée deux sociétés spécialisées en images de synthèses implantées en Californie et dans le Colorado. En 1988, il ouvre une unité de carte de traitement d'images à Sophia Antipolis.                        

Au cours de l'année 1998, Marc   Levy écrit Et si  c'était vrai..., une histoire pour son fils Louis. Poussé par sa soeur scénariste, Marc envoie le manuscrit aux Éditions Robert Laffont début 1999 ; l'annonce de sa publication viendra 8 jours plus tard.
 

À ce jour, son parcours littéraire ( par date de parution) se résume ainsi :       

        - Et si c'était vrai...
        - Où es tu ?
        - Sept jours pour une éternité
        - La prochaine Fois
        - Vous revoir,
        - Mes amis Mes amours
        - Les enfants de la liberté,
        - Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites

Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:39

Auteur : Marc Lévy
Date de parution: mai 2007

« Quand deux pères célibataires réinventent la vie en s’installant sous un même toit, ils s’imposent deux règles, pas de baby-sitter et pas de présence féminine dans la maison… Dans le Village français, au cœur de Londres, une histoire d’amitié, des histoires d’amour, des destins qui se croisent au fil d’une comédie tendre et enlevée. »

Une adaptation cinématographique, réalisée par Lorraine Lévy est sortie le 2 juillet 2008 avec Vincent Lindon, Pascal Elbé, Florence Foresti, Virginie Ledoyen.

 

Note des beL :

 

        V  15/20 ; E  14.5/20 ; Ju  11/20 ; Jo  13.5/20

 

Moyenne : 13.5/20

 

Retrouver nos avis : ici

Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article