Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:40

La photographie et l'inspiration de la semaine :

mur-collines.jpg

© Romaric Cazaux

 

Déjà trois heures, que le travail a commencé. Nous avons pris la fourgonnette depuis le centre d'un village a 200 âmes. Le maire avait réservé il y a trois mois notre intervention, c'est que nous sommes occupés. On ne peut pas vraiment dire que nous sommes des hommes de l'ombre car nous travaillons de jour, mais je me sens toujours un peu transparent quand vient le moment de faire son boulot. Tout le monde nous voit bien sûr mais passe sans faire réellement attention à nous. C'est comme dans la vie, on croise des millions de gens sans s'en souvenir. Nous avons une mémoire sélective paraît-il. En même temps, quel serait l'intérêt de se rappeler de tout ?

Ah, la pause arrive enfin après les trois kilomètres parcourus. Nous commençons à transpirer et le soleil nous écrase de sa chaleur. Nous tombons sur un mur, carcasse de maison. Tiens, c'est drôle, il y a trois boites aux lettres devant. Elles semblent abandonnées... mais peut-être qu'en passant par la porte dans le mur, on verrait un chemin printanier dévaler la colline pour aboutir à des maisons pleines de vie.

Je pousse un soupir de soulagement en m'adossant à l'ombre de ce mur de pierre. Je regarde en arrière et voit notre travail qui prend forme. Une longue ligne en pointillés blanche qui donne un peu de relief à cette nouvelle route désertique. Je m'éponge le front avec mon tee-shirt... vivement la retraite, le boulot est en train de m'user. Si j'y arrive bien sûr.

Trois semaines que mon cher médecin m'a annoncé que j'étais atteint d'une maladie génétique à l'œil. Ma mémoire sélective n'a pas retenu son nom, à quoi bon ? Je me souviens juste que ma vue va baisser gravement d'ici quelques temps... et voilà que je m'inquiète de ne plus voir les magnifiques paysages qui s'offrent à nous, comme aujourd'hui... A l'ombre de ce mur je broie du noir. J'ai du passer ma phase de déni pendant ces trois kilomètres à trimer. Je me suis dit qu'en n'en parlant à personne, ça allait s'effacer... je me sens peut-être parfois transparent mais elle, la maladie, je la ressent bien aujourd'hui. C'est étrange à part devenir aveugle rien ne va changer... pfffff quelle bêtise je viens de dire là ! Rien entendu d'aussi stupide !

Allez bois un coup, tu te déshydrates mon pauvre vieux. L'eau avalée m'éclaircit les idées et descend le long de mon gosier pour me rafraichir. Ce soir, c'est sûr, j'en parle à ma femme, car ce n'est pas le boulot, ni la maladie qui auront raison de mon être, c'est le secret et la solitude dans lesquels je me suis enfermé à double tour.

 

V.

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 11:59

walkingdead14_pieges.jpgAprès Point de non-retour, voici Piégés, le 14ème tome de Walking Dead, déjà ! Attention spoilers !

 

Et un résumé pour la route : "Suite à la tragédie qui vient tout juste d’ébranler la tranquille communauté d’Alexandria, Douglas Monroe cède sa place de leader à Rick. Son sang-froid, son organisation et sa lucidité durant l’agression du groupe de maraudeurs ont prouvé à tous sa capacité à faire face à ce genre de situation extrême. Reste que les coups de feu échangés semblent avoir attiré l’attention sur des kilomètres à la ronde…"

 

Piégés renoue avec l'action pure et dure, aussi bien avec les zombies qu'entre humains. Rick réagit de plus en plus de manière violente à chaque incident, mais comment lui en vouloir ? Pour l'instant, il agit encore pour de bonnes raisons.

 

Concernant Carl, que j'apprécie de plus en plus, il a là encore un rôle à jouer... ou à subir (l'avenir nous le dira). Andréa se révèle une nouvelle fois pour mon plus grand plaisir ! C'est vrai qu'il manque des femmes fortes de caractère et courageuse dans Walking Dead, heureusement qu'elle est là pour remonter le niveau (avec Michonne bien sûr !)

 

Ca devient de plus en plus dur de faire des chroniques à chaque tome mais je vais tenir le rythme, elles seront justes plus concises. Je suis devenue une fan, alors mes avis seront de moins en moins objectifs :)

 

Bref, lisez Walking Dead, c'est une histoire qui vaut le coup !

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

  - Point de non-retour (tome 13)

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:50

pretties-t2Après avoir lu le premier tome  Uglies, je voulais enfin me pencher sur la suite Pretties, suite logique me direz vous ;) J'avais bien aimé les réflexions qu'entraînait  Uglies, j'espérais donc que ça continue.

 

Avant tout, voici le résumé de Pretties : "Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau."

 

J'ai bien aimé ce deuxième tome, même s'il ne vaut pas le premier tome pour moi. C'est une lecture sympatique, mais on n'apprend pas beaucoup de choses de plus... on suit le même shéma que dans le premier tome d'où une petite sentation de déjà-vu. Cependant, cela ne se passe pas tout à fait de la même manière et c'est tant mieux.

 

On a quand même de bonnes idées dans Pretties, notament les pré-Rouillés (correspondant à notre pré-histoire) et c'est plutôt bien vu. Même si ce passage n'était pas forcément palpitant... Ensuite, on a quand même un nouveau personnage très intéressant : Zane. Je me suis prise d'affection pour lui. On a toujours Tally, qui a début m'énervait tout autant que dans le premier tome (c'est assez rare chez moi que j'aime un livre sans apprécier vraiment le  personnage principal) mais vers la fin elle évolue un peu, et donc j'espère que ça continuera ainsi dans les tomes suivants. Et il y a toujours Shay, que j'adore. On la voit beaucoup moins dans Pretties, mais la fin laisse présager de bons moments avec elle dans le tome suivant !

 

Par contre, comme je l'ai souligné un peu plus haut, on a le même shéma, donc pas réellement de surprises et en plus chose très énervante, on avait le droit à chaque paragraphe ou presque à des "foireux" et "intense", peut-être dû à la mentalité Pretty. J'espère que ça va s'améliorer dans le tome suivant intitulé Specials (ça promet !)

 

Bref, j'ai trouvé Pretties un niveau en-dessous d'Uglies, mais la fin suggère un très bon Specials.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

 - Uglies (tome 1)

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 07:21

bro_code_parent.pngJ'ai lu Le Bro Code pour devenir un parent légendaire de Barney Stinson et Matt Kuhn dans le cadre d'un partenariat entre Livraddict et les éditions Michel Lafon. Un grand MERCI à tous les deux pour m'avoir fait découvrir ce roman !

 

Voici le résumé : " Il a couché avec un nombre incalculable de femmes mais n’avait jamais été inquiété par une grossesse… jusqu’à maintenant ! Une fois qu’on a un gosse entre les pattes, comment continuer à mener une existence débridée tout en restant un bon père ? Et surtout, comment conserver une vie sexuelle digne de ce nom ? Dans cet ouvrage, Barney nous livre ses secrets pour que la transition de « bro » – « brother », frère d’armes de la drague – à « papa » se fasse sans trop d’accroc. Découvrez toutes les astuces d’un vrai pro : que faire si l’accouchement est prévu le jour du Super Bowl ? Quels sont les cocktails les plus indiqués pour bébé ? Pourquoi la méthode CPMG "C’est Pas Mon Gosse" est-elle la meilleure attitude à adopter en public ? Comment choisir le prénom de son enfant pour qu’il ne finisse pas en punching-ball dès la maternelle ? Autant de questions auxquelles ce manuel indispensable apporte une réponse. Pour un high five à la paternité !"

 

Tout d'abord, il convient de préciser que j'adore la série « How I Met Your Mother » et le personnage de Barney est tout simplement irremplaçable et « legen... wait for it … dary ! » Enfin bref j'aime son humour alors savoir qu'il a « écrit » un livre ça m'intriguait.

Au début j'étais inquiète de savoir si l'humour serait respecté, et bien je n'ai pas été du tout déçue ! On retrouve les touches d'humour à la Barney. Un exemple ? Dans la deuxième partie « Vous êtes enceinte... et alors ? » je cite : « Pendant les neufs prochains mois, cette créature va siphonner vos précieux nutriments, vous faire grossir le ventre jusqu'à ce qu'il atteigne la taille d'un cloche de plongée... » et bien d'autres (certaines plus positives ^^).

Enfin voilà c'est drôle et ça se lit sans prise de tête, petit à petit : Le Bro Code pour devenir un parent légendaire : ça se picore ! Il y a aussi de nombreuses illustrations très sympathiques qui agrémentent les propos. Le passage des couches est bien rigolo, ainsi que le choix de habits ! Ca reprend l'humour de Barney et ça fait vraiment plaisir. Par contre si vous aviez l'habitude du "lengen ... wait for it... dary", il faudra s'habituer (je n'y suis pas arrivée mais bon je suis irrécupérable!) à la traduction "légen... attendélasuite ... daire".

Bref, un livre à picorer pour les fans de Barney Stinson et ceux qui ont beaucoup d'humour !

 

V.

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:44

Pour ce 21ème numéro : Specials, tome 3 d'Uglies de Scott Westerfeld aux éditions Pocket Jeunesse.

 

specials-t3.jpg

 

 

"Cela dit, s'introduire en ville ainsi qu'il l'avait fait était un acte de courage... même si c'était sacrément stupide."

 

 

 

 

Une idée originale de Sophie.

 

logo-mardi-31

 

 

Le mardi sur son 31 consiste à ouvrir le livre qu'on est en train de lire à la page 31 et à choisir une phrase.

Qu'elle plaise ou déplaise, l'important est de partager notre lecture du moment !

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 07:30

L'inspiration de la semaine :

 

pensees

©Romaric Cazaux

 

La bise fraiche caresse mon visage et soulève avec délicatesse mes cheveux. Nous sommes à l'aube de l'automne et je regarde les arbres rougeoyants, ambrés, couleurs des feuilles pas tout à fait mortes. Ils me montrent que la vie est cyclique. Moi aussi je suis née d'une graine, amour entre deux personnes. J'ai grandi tranquillement dans la campagne, celle-là même que j'ai sous mes yeux nostalgiques. J'ai mûri grâce au contact d'autres gens. Je me suis emportée face aux bourrasques de vents quand quelque chose ne me plaisait pas. Je me suis pliée à cause des averses torrentielles de mes supérieurs quand je commettais un impair. Mes sens et mon cœur se sont envolés vers les nuages quand j'ai connu l'amour. Je suis restée enracinée à mes origines quand j'avais une crise identitaire. J'ai fleuri quand j'ai donné la vie. J'ai bu le bonheur à travers de multiples petites gouttes quand mon fruit a poussé. J'étincelle quand je me dis que la vie continue. Je fane quand je sens la vieillesse m'étreindre. Je brûle quand mes petits-enfants m'enlacent. Je retournerai à la terre quand mon heure sera venue.

 

V.

 

La photographie et le texte ne sont pas libres de droit !

Pour retrouver les textes des autres participants, c'est par ici.

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 15:00

walkingdead13_point_non-retour.jpgAprès Un monde parfait, qui avait été un tome très calme, je m'attendais à tout le contraire pour celui-ci : Point de non-retour. Attention spoilers !

 

Voici la quatrième de couverture : "Aux portes de Washington, Rick et ses compagnons intègrent une communauté visiblement épargnée par l'apparition des zombies. Ce retour au calme et à une vie presque normale ne se fait pas sans heurts et révèle au grand jour les difficultés d'adaptation de la troupe de survivants.
Après de longs mois passés sur la route, nos héros entrevoient l'espoir de reprendre une vie normale. En sont-ils seulement encore capables ? Une étape décisive !"

 

Ca y est j'ai de nouveau la suite entre les mains ! Point de non-retour est encore un tome où la tension monte crescendo avec de l'action ! Et cela est d'autant plus plaisant que le tome précédent était plutôt calme...

 

J'apprécie de plus en plus le personnage de Carl ! Ce n'est définitivement plus un enfant... Sinon on voit que Rick peut déraper à tout moment, mais toujours pour la bonne cause. On espère que ce sera toujours le cas !

 

On retrouve dans ce tome-ci un petit air des premiers épisodes qui se passaient à Atlanta. Ici, il s'agit de Washington, mais la problématique est la même : énormément de zombies à proximité, ce qui n'augure rien de bon à long terme...

 

Bref, Point de non-retour montre encore qu'il faut se battre pour survivre... en s'entraidant mais en sachant aussi se préserver... car la confiance est une valeur rare et précieuse.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 11:32

derriere-la-haineComme pour  La maîtresse de Rome, j'ai suivi l'avis de Cajou (son billet ici) pour lire Derrière la haine de Barbara Abel. Un titre et une couverture qui laissaient présager de bonnes choses.

 

Un petit aperçu du livre : "D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David.

Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge.

Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite.

Jusqu'au jour du drame.

Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine..."

 

Pour résumer, je peux dire que j'ai bien aimé ce roman, même s'il a manqué quelque chose... de la surprise. Mais je suis assez partagée en me disant que si l'on sait les choses plutôt longtemps à l'avance c'est bien pour une raison (mais comment cela va se passer ? au lieu de l'éternelle question : qui est le coupable ?). Car en effet c'est plutôt un thriller psychologique que Barbara Abel nous offre.

 

Barbara Abel détaille avec une précision et une simplicité qui fait plaisir les états d'âme, sentiments et relations de ses personnages. Ils prennent vie et consistance devant nous. On sent que l'auteur a vraiment axé son roman sur la psychologie et ça fait toute sa force.

 

Par contre il manque un peu de rebondissements (disons qu'on les voit loooongtemps à l'avance). MAIS, et c'est un gros mais, la fin est vraiment digne de ce nom. Barbara Abel est allée au bout de son idée (horrible!) et ça fait plaisir en tant que lecteur ! Même si c'est assez frustrant (on ne ferme pas le livre en étant indifférent !) Enfin le pari du roman noir est réussi, et bravo pour cette fin ! (Je crois que je ne m'en suis pas encore tout à fait remise !)

 

Bref, Derrière la haine est à lire si vous aimez les romans noirs où il n'y a pas de sang mais de la psychologie bien décrite et si vous voulez une vraie bonne fin !

 

V.

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 10:58

walkingdead12_monde_parfait.jpgUn monde parfait, plutôt ironique comme titre pour Walking Dead. je me plonge dedans avec grand plaisir ! Attention spoilers !

 

Pour vous donner un aperçu de ce 12ème tome : "Le voyage jusqu'à Washington aura été long, semé d'embûches, mais aussi de drames. Avant la fin de ce périple, l'un des compagnons de Rick se révélera être autre chose que celui qu'il prétendait. La colère passée, l'espoir renaît néanmoins avec l'apparition providentielle d'une communauté visiblement épargnée par le fléau qui ravagea l'humanité voici un an déjà.
Après de longs mois passés sur la route, Rick et ses compagnons entrevoient l'espoir de reprendre une vie normale. En sont-ils seulement encore capables ?"

 

Un titre et une couverture qui font un joli contraste entre Un monde parfait et un monde dévasté. Après un tome 11 Les chasseurs violent et horrible, nous retrouvons un peu de calme ici.

 

On ne pourra s'empêcher ici de repenser au terrible épisode de Woodbury, comme nos survivants. Ici Un monde parfait s'offre à eux, comme ils l'ont toujours souhaité et qu'ils étaient presque parvenu à atteindre avec le pénitentier.

 

Mais les affres de la survie font qu'ils se méfient de leurs nouveaux hôtes, comme dit Rick "C'est trop beau pour être vrai". Un petit indice nous laisse suposer que tout ne sera plus calme... On s'attend au pire... et bizarrement l'on craint plus pour ceux qui étaient là avant que pour nos survivants qui sauront sans doute s'imposer. J'ai hâte de lire le tome suivant : Point de non-retour, encore un titre qui donne envie !

 

Bref, Un monde parfait est un tome calme mais la tension est omniprésente et c'est ça que j'aime dans Walking Dead!

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 10:00

Pour ce 20ème numéro : Pretties, tome 2 d'Uglies de Scott Westerfeld aux éditions Pocket Jeunesse.

 

pretties-t2.jpg

 

 

"Elle voulait se sentir chez elle, et non attendre le déclenchement de la prochaine catastrophe."

 

 

 

 

Une idée originale de Sophie.

 

logo-mardi-31

 

 

Le mardi sur son 31 consiste à ouvrir le livre qu'on est en train de lire à la page 31 et à choisir une phrase.

Qu'elle plaise ou déplaise, l'important est de partager notre lecture du moment !

Repost 0