Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 12:11

entre_chiens_et_loups.gifQuand j'ai choisi ce livre pour le Big Challenge 2012 de Livraddict, je me disais qu'il devait être bien pour apparaître dans ce top 100. C'est un roman jeunesse qui aborde le racisme, voilà ce que je me suis dit en commençant.

 

Voyons un peu la quatrième de couverture : "Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin.

Et s'ils changeaient ce monde ?"

 

Et bien effectivement Entre chiens et loups est un roman qui traite du racisme. Avec une petite variante : ici ce sont les noirs qui détiennent le pouvoir alors que les blancs sont exclus. Bien entendu, il y a une histoire d'amour au milieu de tout ça : Sephy, fille de ministre et Prima (autrement dit noire) et Callum, fils de rebelle et Nihil (blanc) se connaissent depuis le tendre enfance... mais un évènement va les séparer. Pour mieux renforcer leur amour.

 

Dit comme cela, l'histoire peut paraître facile... et pourtant Malorie Blackman sait tenir son lecteur en haleine et ne cède pas à la facilité. L'histoire est dure, violente, plus que ce que j'aurais cru. Les mots sont tranchants, les émotions en sont d'autant plus fortes dans ce monde de haine. Cette histoire d'amour est tout sauf niaise et ça fait plaisir. Les deux protagonistes se battent chacun à leur manière pour l'égalité entre Primas et Nihils, mais rien ne leur sera facilité.

 

J'ai énormément apprécié ce roman pour ses mots, ses messages, ses actions, ses émotions. Sans rien révéler, j'ai beaucoup aimé la fin... je ne l'imaginais pas comme cela. Mais cela renforce encore plus le message que veut nous faire passer l'auteure sur le racisme. Maintenant il va falloir que j'attende patiemment de lire la suite : La couleur de la haine. On comprend très bien pourquoi...

 

Bref, un appel à l'arrêt du racisme ! A quoi cela nous avance-t-il ? Sinon à la haine ? Un livre à lire absolument !

 

V.

 

Entre chiens et loups de Malorie Blackman a été lu dans le cadre du Big Challenge Livraddict 2012

 

logo bigchallenge livraddict

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:43

Pour ce 17ème numéro : Entre chiens et loups de Malorie Blackman aux éditions Milan.

 

entre chiens et loups

 

 

"Mes colères glissaient sur elle comme de l'eau sur les plumes d'un canard."

 

 

 

 

 

Une idée originale de Sophie.

 

logo-mardi-31

 

 

Le mardi sur son 31 consiste à ouvrir le livre qu'on est en train de lire à la page 31 et à choisir une phrase.

Qu'elle plaise ou déplaise, l'important est de partager notre lecture du moment !

Repost 0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:04

walkingdead10_vers_quel_avenir.jpgYouhouuu déjà le 10ième tome des aventures de notre petit groupe de survivants de Walking Dead. Tout a bien changé depuis le 1er... Attention spoilers !

 

Mais avant tout, voici un aperçu de ce qui se passe dans Vers quel avenir ? : "En plein ravitaillement en ville, les survivants font une découverte : ils trouvent un mort-vivant cloué au sol par la faim. Les zombies pourraient donc mourir ? En route vers Washington, sur les conseils du mystérieux Eugene Porter, Rick décide de pousser plus au nord, vers son ancienne ville, afin de faire le plein de munitions dans son commissariat. Sur la route, l'impensable se produit..."

 

Ca y est nous retrouvons le groupe de nouveau sur les routes... afin d'échapper aux hordes et d'atteindre Washinghon où se trouverait le "Saint Graal". En effet dans le tome précédent, le nouveau personnage du scienfitique suggère qu'il existerait un remède pour les morts-vivants ! On en entend pas du tout parler dans ce tome malheureusement... mais bien d'autres évènements sont là pour nous le faire vite oublier et que la priorité du moment : c'est survivre !

 

On trouve ici encore un Carl qui grandit, qui se rapproche plus de son père et qui a un avis bien à lui. Rick, quant à lui, nous montre une fois de plus qu'il est près à TOUT pour le protéger. On découvre un peu plus la noiceur de Rick, comment ce monde l'a changé. Et c'est un vrai plaisir de le revoir s'affirmer pour le bien de tous (du moins de "son" groupe ! )

 

Vers quel avenir ? pose cette terrible question qui suit les personnages depuis le tout premier épisode avec au fur et à mesure de moins en moins d'espoir...

 

Bref, encore un tome axé sur la psychologie des personnages avec des réactions bien différentes !

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 12:00

walkingdead9_ceux_qui_restent.jpgDéjà le 9ième tome de la bande dessinée Walking Dead : Ceux qui restent. Le titre veut déjà tout dire... mais qui donc est encore en vie après les nombreuses morts du tome précédents ? Attention spoilers !

 

Voici le résumé : "Seuls Rick et Carl, son fils, ont réchappé du massacre orchestré par le Gouverneur. Il leur faut désormais réapprendre à vivre avec la peur au ventre, chaque nouvelle rencontre pouvant être la dernière. La relative sécurité qu'ils avaient retrouvée au sein des murs du pénitencier n'est plus qu'un souvenir, et il revient désormais à Carl de soutenir son père, victime d'hallucinations de plus en préoccupantes. L'apocalypse a bien eu lieu... une deuxième fois!"

 

Ceux qui restent porte très bien son titre. En effet, dans le tome précédent, nous avions eu droit à une hécatombe dans les rangs de Rick... alors j'attendais avec impatience comment tout le monde allait réagir et s'ils allaient se retrouver...

 

On découvre au tout début, un Rick malade et blessé, soigné tant bien que mal par Carl... Carl qui grandit beaucoup dans ce tome, même s'il reste malgré tout un enfant.

 

Rick est quant à lui très affaibli, et nous savons maintenant qu'il n'est pas infaillible... ce qui le rend d'autant plus vunérable. J'ai adoré le coup de téléphone !!! Mais on voit qu'il prend soin de son fils quoiqu'il arrive.

 

A la fin nous avons une petite révélation sur le Mal qui frappe ce monde. Tout est confidentiel, alors j'ai hâte de lire le tome suivant : Vers quel avenir ?

 

Bref, inutile d'en dire plus. J'ai encore adoré ce tome, et Robert Kirkman nous rend encore plus accro à ses histoires!

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

Repost 0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 09:10

la revelationAprès deux excellents tomes ( La déclaration et  La résistance), j'attendais avec grande impatience la fin de cette trilogie concoctée par Gemma Malley.

 

Voici la résumé de La révélation : "Anna et Peter, les deux héros de La Déclaration et la Résistance coulent des jours tranquilles en Écosse avec leur fille Molly.
Pendant ce temps, à Londres, un évènement affole la puissante société Pincent Pharma, qui commercialise les pilules de Longévité : une étrange épidémie provoque la mort subite de centaines, puis de milliers d’individus. D’abord étouffées par les Autorités, ces disparitions multiples finissent par alerter la population. Pincent Phama fait alors croire qu’il s’agit d’un attentat de la Résistance, qui aurait empoisonné les pilules, et les Autorités arrêtent Paul, le leader des Résistants.
Le combat pour la perpétuation de la Longévité ou pour  sa chute commence …"

 

Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas été déçue par cette suite, au contraire! Elle fournit les réponses à nos questions et reste dans la lignée des tomes précédents. J'aime beaucoup le message de La révélation : pour vivre, il faut pouvoir mourir. Il faudra absolument que je le lise quand je serais vieille et toute fripée ! Il me rappelera qu'il faut savoir laisser sa place aux jeunes et que "seuls ceux qui n'ont pas vécu ont peur de la mort".

 

J'ai apprécié que dans ce tome-ci on croise plus souvent Jude, mais on a aussi plusieurs points de vue : Richard Pincent, Julia, Anna, ... La révélation est a plusieurs voix pour nous montrer toute l'étendue des conséquences de la mort. En effet celle-ci avait été héradiquée depuis bien longtemps... alors comment vont réagir les gens ? Pas très bien on s'en doute...

 

Il y a quelques retournemants de situations que je n'ai pas vu venir mais la fin était plutôt prévisible... cela m'a un peu gênée mais en même temps cela semble si logique que je n'aurais pas aimé une autre fin. Quand à l'épilogue, Gemma Malley nous suggère quelque chose mais c'est assez vague pour ne pas savoir trop quoi en penser (dommage ça me creusera la tête pendant un moment encore ^^)

 

En bref, La révélation : une fin qui clôture parfaitement cette trilogie des plus plaisantes !!

 

V.

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:28

walkingdead8_vie_de_souffrance.jpgEt un 8ième tome des aventures des survivants de Walking Dead : Une vie de souffrance. Voilà qui promet une lecture passionnante ! Attention spoilers !

 

Voici le résumé : "Après une brève accalmie, l'horreur frappe à nouveau. Retranchés derrière les grilles de leur pénitencier, Rick et ses compagnons assistent incrédules au retour du Gouverneur, laissé pour mort lors de leur évasion de Woodbury. Rares sont ceux qui réchapperont de la lutte qui s'engage. Rick, Michonne, Tyreese, Andrea... Si vous aviez un personnage préféré, préparez-vous au pire car après cet affrontement, plus rien ne sera jamais comme avant !"

 

Une vie de souffrance commence par nous montrer comment ce cher Gouverneur a survécu à ses blessures. On aperçoit ainsi comment il arrive à manipuler les gens. Car même avec un oeil en moins, il apparait toujours aussi charismatique pour les habitants de Woodbury. Moi, je le vois toujours comme un tordu !

 

Rick et le groupe doit faire face à de nombreux assauts de Woodbury menés par le Gouverneur et ce ne sera pas sans pertes... Certains ont peur et décident de se séparer du groupe et d'abandonner le pénitencier. Cela ne va pas augmenter les chances de ceux qui restent... et effectivement beaucoup de morts pour le groupe dans Une vie de souffrance. Vous vous étiez attachés à certains personnages ? Sachez que dans Walking Dead, personne, je dis bien personne, n'est à l'abri. Ce tome le montre plus que tout autre.

 

La suite porte extrêment bien son titre : Ceux qui restent. Vont-ils continuer de vivre ensemble ? Comment surmonter toutes ces pertes ? Autant de questions auxquelles j'ai hâte d'avoir des réponses !

 

Une vie de souffrance, un tome qui fait tomber des têtes !

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

Repost 0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 09:56

fahrenheit451Comme vous le savez, Ray Bradbury est mort en juin 2012, donc quand Felina a lancé l'idée de lire Fahrenheit 451, un de ses grands succès littéraires, j'ai sauté sur l'occasion de faire cette Lecture Commune. J'ai découvert le genre dystopique il y a longtemps mais sans connaître le mot. J'avais ainsi lu Le meilleur des mondes d’AldousHuxley et 1984, de George Orwell que j'avais adoré ! Il ne me manquait donc plus que Fahrenheit 451 de Ray Bradbury en classique dystopique.

 

Commençons tout d'abord par la quatrième de couverture : " 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.

Le pompier Montag se met pourtant à rêver d’un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l’imaginaire au profit d’un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé."

 

 

Nous retrouvons ainsi tous les éléments qui font le genre dystopique : un héros qui va se rebeller contre une société qui ne veut que le bien de sa population mais à trop vouloir ne se préoccupe pas de la liberté individuelle. La société dépeinte dans Fahrenheit 451 est une société du maintenant, du "fun". En effet tout le monde a des murs en télévision allumés 24h/24 qui sont appelés "la famille", s'il y a la moindre petite contrariété, hop on roule à 150km/h pour ne plus y penser. C'est une société aseptisée.

 

On a ainsi beaucoup de réflexion sur notre société à nous, et pour un livre écrit en 1953, c'est vraiment impressionnant. Et en même temps, c'est le genre qui veut ça. Et si on pense qu'il est encore actuel, alors c'est qu'on a toujours les "bonnes" décisions à prendre... Ce qui me fait basculer sur le point central du livre, où pour Ray Bradbury, le livre est un moyen de se souvenir. Effectivement dans Fahrenheit 451, tous les livres sont brûlés car interdits, et cela ne va pas s'en rappeler la période nazie... Il faut se souvenir pour éviter la guerre au bénéfice de la paix.

 

Après toutes ces réflexions, je vais parler un peu du style de Ray Bradbury que j'ai beaucoup apprécié. C'est une écriture imagée, avec énormément de métaphore, qui en devient presque poétique. J'ai aimé aussi qu'ici les pompiers mettent le feu et ne l'éteignent pas (temps trop lointain!)

 

Un petit bémol cependant concerne les personnages qui ne me sont pas apparu comme attachant. Il y a bien Montag, quand il ne veut plus de sa vie et se pose des questions, mais il lui manquait un petit quelque chose pour que je l'apprécie. Quant aux personnages il sont utiles à l'histoire mais pour moi cela s'est arrêté là... En même temps en 213 pages, on ne peut pas tout détailler, et l'essentiel à retenir se trouve dans le message et non avec les personnages.

 

Pour résumer, j'ai beaucoup apprécié Fahrenheit 451 pour sa toile d'une société qu'on ne veut pas.

 

V.

 

Avis des autres participants : 

Felina (organisatrice), Lizouzou, Soundandfury, C'era una volta, lectureetcie, ramettes, StupidGRIN, livr0ns-n0us, choulie, Dex, Kyeira, J.a.e_Lou, Piplo, Mack, Nelly17

Repost 0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 10:10

employe modeleAprès  American psycho de Bret Easton Ellis, j'appréhendais de lire Un employé modèle... mais les avis étaient tellement positifs sur ce roman que je me suis laissée tentée...

 

Découvrons un peu de quoi ça parle : "Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au département de police. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles de la ville. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un sérial-killer sanguinaire accusé d’avoir tué ces dernières semaines sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch.


Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête, afin de punir lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres.

 

Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler."

 

Je vous rassure tout de suite, même si Un employé modèle nous met dans la peau d'un tueur en série, cela n'a rien de comparable avec  American psycho ! Nous avons quelques scènes de meutres, mais elles restent assez soft. Par contre certains passages sont assez détaillés (surtout une scène, qui n'est même pas un meutre)... à éviter pour les âmes sensibles donc !

 

J'ai trouvé le début très long à démarrer... j'ai eu beaucoup de mal à intégrer l'histoire. Et même à la fin, je lisais pour savoir comment tout cela allait finir sans être vraiment dans l'histoire. Je crois que je le savais déjà... et ça s'est confirmer par la suite. Du coup j'ai été un peu déçue par Un employé modèle car je m'attendais à un rythme soutenu et de l'action avec enquête et beaucoup de psychologie, mais finalement tout est assez lent. On a parfois envie d'aller un peu plus vite.

 

Par contre j'ai aimé le fait que le personnage principal joue deux personnalités. Comme il le dit lui-même c'est un mélange de Hannibal Lecteur sous Forrest Gump dans le commissariat, ce qui donne des scènes plutôt comiques. D'ailleurs heureusement que Paul Cleave use de beaucoup d'humour, car c'est finalement là l'originalité. Un tueur drôle et ironique !

 

J'ai également apprécié la fin (même si je m'y attendais) car elle conrrespondait tout à fait au personnage : très ironique ! L'épilogue est aussi plutôt bien trouvé qui fait que la fin rattrappe un début lent. Et j'adore la couverture !

 

Bref, une petite déception pour Un employé modèle, même s'il y a de bonnes idées et un humour présent. Je crois que j'en attendais trop...

 

V.

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 12:31

Pour ce 16ème numéro : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson aux éditions Presses de la cité.

 

le vieux pas feter anniversaire

 

 

"Le jeune homme découvrit sur le chemin des traces qui pouvaient avoir été faites par la valise"

 

 

 

 

 

Une idée originale de Sophie.

 

logo-mardi-31

 

 

Le mardi sur son 31 consiste à ouvrir le livre qu'on est en train de lire à la page 31 et à choisir une phrase.

Qu'elle plaise ou déplaise, l'important est de partager notre lecture du moment !

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 10:13

walkingdead7_oeil_du_cyclone.jpgEt me voilà déjà rendu au 7ième tome des aventures des survivants de Walking Dead. Ca passe très vite ! Attention spoilers !

 

Résumons un peu Dans l'oeil du cyclone : "Rick et ses compagnons ont pu échapper aux griffes du Gouverneur, le leader psychopathe de la communauté de Woodbury, située aux environs du pénitencier. Un calme relatif semble être retombé sur la petite communauté et, comme un signe d'apaisement, Rick et Lori se préparent à accueillir un heureux événement. Les liens se renforcent, les tensions s'apaisent, la vigilance baisse... C'est le moment que choisit l'horreur pour frapper à nouveau !"

 

Dans l'oeil du cyclone, comme ce titre l'indique, on sent que tout vole et tourne autour de nos héros, pourtant c'est assez calme, ils ont trouvé un petit endroit où être enfin en sécurité. Du moins ils attendent que les gens de Woodbury viennent à eux... si jamais ils les trouvent. On a ainsi une petite routine qui s'installe.

 

Routine qui peut être fatale... car en effet à force de vivre en sécurité, certains ont perdu la notion de danger. Il est vrai qu'à force de voir des rôdeurs de l'autre côté de la grille, le danger peut sembler superflu. Jusqu'à ce qu'il se rappelle à nous... Mais le danger, comme nous nous y attendons ne vient pas forcément des rôdeurs... mais plutôt des hommes eux-mêmes.

 

Un conseil pour avoir une surprise plus grande à la fin : éviter de lire le résumé des personnages en première page. Je m'y suis fait prendre, mais on ne m'y reprendra plus !

 

En tout cas, un final qui laisse présager bien des choses !!! Et un tome suivant Une vie de souffrance qui promet encore des rebondissements et un peu-beaucoup d'horreur !

 

Bref, Dans l'oeil du cyclone est un tome plus calme, mais qui est tout aussi intéressant à découvrir.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

 

Dans l'oeil du cyclone  entre dans le challenge "Petit Bac 2012" d'Enna pour la catégorie "partie du corps humain".

challenge petit-bac 2012

Repost 0