Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 11:45

V : 08/20

J'ai aimé :
- Le titre, intriguant

- l'humour décalé de Jonas Jonasson

- la loufoquerie de l'histoire et des aventures arrivant au personnage principal

 

J'ai moins aimé :

- je ne me suis attachée à aucun personnage

- beaucoup de répétitions (toujours le même schéma)

- les nombreuses longueurs, impression de ne pas avancer

- même si j'ai trouvé le début drôle, cela passe très vite à de l'ennui

- le style distant

 

En un mot : déçue

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 18:33

Quatrième Lecture Commune sur Livraddict :   Tout le monde n'a pas le destin de Kate Middleton ! de Fred Ballard. Nos avis suivent, ainsi que ceux des autres participants !

 

V : 08/20

J'ai aimé :
- Le titre, très bien trouvé

- Les réflexions des enfants : toujours le mot innocent qui fait sourire (les seules fois)

 

J'ai moins aimé :

- histoire pourtant basée sur du réel qui se retrouve invraissemblable (mariage blanc pour garder son nom...)

- de l'humour lourd, trop lourd. On se croirait à un sketch sans les performances de l'humoriste (voix, positions du corps, grimaces, ...), ça en devient ennuyeux et pas drôle.

- l'écriture forcée pour passer toutes les "blagues", j'ai eu du mal à finir ma lecture

- "Eclats de rire garantis." disait la quatrième de couverture : pas pour moi, où est-ce qu'il faut que je me fasse rembourser ? (Oui moi aussi j'ai de l'humour, du lourd !)

 

En un mot : lourd

 

Tout le monde n'a pas le destin de Kate Middleton ! entre dans le cadre du challenge Petit Bac 2012

challenge petit-bac 2012

 

 

 

 

 

 

Avis des autres participants, que nous remercions de s'être joints à nous !

Mamz'elle Amandine

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 22:00

Troisième Lecture Commune sur Livraddict :  Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee. Nos avis suivent, ainsi que ceux des autres participants !

 

V : 17/20

J'ai aimé :
- Le point de vue de Scout, une enfant

- La tendresse des personnages les uns envers les autres

- Les explications, tout en douceur, qu'Atticus fait à Scout pour lui expliquer le sens des choses

- Des thèmes très durs sont abordés, mais il les sont d'une manière non pathétique, et très réelle, en prenant en compte que nous sommes tous des êtres humains. Exemples de thèmes : la place des femmes dans la société, la ségrégation raciale, la religion, la compréhesion des autres, l'indulgence, la justice...

- L'innoncence de Scout qui nous fait réfléchir sur notre monde (pourquoi détester Hitler qui tuait des juifs, alors que les Blancs se ségrégaient volontairement des Noirs ?)

- Agir en son âme et conscience. Apprendre à connaître avant de juger (le "met toi à sa place" est plus que pertinent). Obéïr aveuglément aux Lois n'est pas forcément une bonne chose. Beaucoup de thèmes comme ceux là sont traités de manière remarquable.

- La postface de la traductrice Isabelle Hausser, qui apportent certains éléments de compréhension à l'histoire

 

J'ai moins aimé :

- Le manque d'éclaircissement sur certaines choses (que deviennent les personnages, pourquoi Atticus ne tirait plus au fusil, ...) Même si cela est "peut-être" fait exprès (selon la postface)

- Certains passages plus lents dont le début principalement

 

En une phrase : Une leçon de vie tout en tendresse

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur entre dans le cadre de deux challenges : Le Big Challenge Livraddict 2012 et Petit Bac 2012

logo bigchallenge livraddictchallenge petit-bac 2012

 

 

 

 

 

Ju :  14/20 (a lu l'ancienne traduction sous le tire Alouette, je te plumerai)
J'ai aimé :

- Les personnages, surtout le père, très attachant (intègre)
- Roman sur l'enfance, roman initiatique avec beaucoup de drôlerie. Le Fait que ce soit raconté par un enfant (on voit les enfants évoluer)

- Les thèmes abordés : justice, injustice, racisme, éducation

- Très moralisateur, fait réfléchir sur les injustices

- Originalité dans le contraste entre la vision presque "naïve" de Scout et la gravité des évènements

 

J'ai moins aimé:
- La traduction d'Alouette je te plumerai (plein de fautes)

- On attend beaucoup trop avant de savoir que le narrateur est une narratrice

- Beaucoup de mal à entrer dans le livre, trop plat, trop long à arriver au noeud de l'histoire (procès)

En un mot : Moralisateur


Jo : 13.5/20
J'ai aimé :
- L'explication du titre à un moment du livre

- Le point de vue de Scout : aborder les faits de société importants dans la société

- La façon dont elle dépeind la société de l'époque, pas romancé

- L'évolution des personnages qui grandissent en même temps que l'histoire

- Le paralèlle entre la note de la traductrice et l'histoire


J'ai moins aimé :
- Le décalage entre la quatrième de couverture et l'histoire en elle-même

- Quelques longueurs

- Pas tout à fait en accord avec la fin qui tombe à plat

 

En un mot : Réflexif

 

Avis des autres participants, que nous remercions de s'être joints à nous !

Salsera15, Bibliophile, Gr3nouille2010, ramettes, Myiuki22, et Chinouk

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 18:35

Deuxième Lecture Commune sur Livraddict : La délicatesse de David Foenkinos. Nos avis suivent, ainsi que ceux des autres participants !

 

V : 12/20

J'ai aimé :
- Le style d'écriture est bien travaillé, les phrases sont belles à lire, délicates, toutes en finesse

- L'humour distillé au fil du roman

- Les minis chapitres qui font offices d'annexes. Ils n'alourdissent pas le récit mais en font entièrement partie.

- Avoir les points du vue des personnages secondaires

 

J'ai moins aimé :

- L'histoire, bien écrite, n'était pas pour moi passionnante. On se laisse bercer, mais sans être vraiment pris dans l'histoire

- Je ne suis pas une adepte des histoires "quotidiennes".

- On suit les personnages, mais une certaine distance est mise entre le lecteur et eux... On a leurs réflexions, mais pas forcément le cheminement de leurs pensées

- On aimerait en savoir un peu plus sur les personnages secondaires (notament Charlotte...)


En un mot : Délicat

 

Ju :  14/20
J'ai aimé :

-  Le style très fluide, très entrainant.
- L'histoire, somme toute très banale mais très belle.

- Les personnages, chacuns à leur manière, sont très attachants.

- .Le ton et l'ambiance du livre grâce à une écriture poétique.

- Le messages donné, il fait réfléchir.

 

J'ai moins aimé:
- Le titre, à plusieurs reprises, David Foenkinos cherche à le justifier, c'est râté, il s'auto-suffit.

- L'histoire avec Marcus, on croit un long moment, que l'histoire ne peut pas se terminer ainsi. 

- Les citations dans le livre, futiles et pénibles.

En un mot : Agréable


Jo : 13/20
J'ai aimé :
- le déroulement de l'histoire, la rencontre de Nathalie et Marcus...

- les personnages qui apportent tous quelque chose à l'histoire et qui sont attachants à leur manière

- la manière dont est abordé le deuil (de manière très réaliste) 


J'ai moins aimé :
- quelques longueurs à certains moments (notamment au début) 

- la dernière phrase du livre, m'a également un peu déroutée (je n'y ai pas vraiment vu de signification

- l'histoire qui reste un peu plate et auquel il manque un petit quelque chose

 

En un mot : spontané 


E : 12/20
J'ai aimé :

- le style d’ecriture : rapidité de lecture, dynamique de lecture !
- les petits chapitres (côté pratique)
- donne l’envie de voir le film
- des notes d’humour et d’espoir (Comment Nathalie va réussir à avancer…) !
- les références, définitions au milieu des chapitres= sauf certaines inutiles !

J’ai moins aimé :
- les chapitres s’enchaînent et les « actions » aussi mais c’est parfois trop rapide !

- pas trop d’histoire au final, un peu plat
- au debut on s’attache au personnage de nathalie mais dans la 2ème partie du livre on perd cet attachement.
- Le titre du livre … !

 

En un mot : mitigé

 

Avis des autres participants, que nous remercions de s'être joints à nous !

 - Avis de Felina

 - Avis de Stellabloggeuse

 - Avis de A S K !

 - Avis de Nath

 - Avis de Dex

 - Avis de PetiteMarie

 - Avis de ptitelfe

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 19:45

Première Lecture Commune sur Livraddict : Le Montespan de Jean Teulé. Nos avis suivent, ainsi que ceux des autres participants !

 

V : 14/20

J'ai aimé :
- Le style de Jean Teulé, non épuré. Bien que le vocabulaire soit cru, l'auteur tourne ses phrases de manière remarquable. "Ratatinée, guenipe, ordure, vieille ripopée ! Bouge tes fesses de là et me chercher ma femme où je t'explose le fondement !"

- J'aime en savoir plus sur la face cachée de l'époque de Louis XIV (enfants difformes, les toilettes et la toilette n'existaient pas, les maladies pululaient, les dépenses faramineuses pour les chateaux et les gueurres, ...

- Le personnage de Louis-Henri, Le Montespan, qui ne se démonte pas, et va même tout faire pour faire face au Roy

- Malgré le style particulier de Jean Teulé, il faut s'y habituer, Le Montespan se lit facilement. L'histoire est assez prenante.

 

J'ai moins aimé :

- Plusieurs passages "salaces", livre interdit aux moins de 18 ans ?

- Les 30 premières pages, nécessaires mais difficile de rentrer dans l'histoire avec tous les noms écrits, on ne se retrouve pas

- La personnalité de plusieurs personnages (notament Louis-Antoine, le fils)

- Je ne savais pas grand chose de La Montespan, du coup je me demande si j'ai raté quelques références...

- On ne sait à aucun moment quel passage relève de la fiction de ceux étant considérés comme l'Histoire.


En un mot : stylé

 

Ju :  12/20
J'ai aimé :

- l'auteur parvient à présenter l'époque ou se côtoyaient l'ordure et le luxe, on saisit bien la nuance tout au long du roman
- livre drôle, amusant et cocasse, avec beaucoup d'humour.

- le portrait de l'homme "Montespan", il est touchant. Cela donne envie de savoir la part de réalité en lui.

C'est un roman prenant, vif.

- l'histoire séduit. (C'est d'ailleurs pour cela que je l'ai choisi...)

 

J'ai moins aimé:


- Style trop vulgaire, limite proche du dégout. C'est insultant et cela ne colle pas avec le reste de l'histoire, ça n'apporte rien.
- les références scatologiques dépeignent avec le reste.

- On attend beaucoup de sa vengeance et finalement, il ne se passe pas grand chose, c'est plat.

- On s'attend à un roman historique et finalement, on n'apprend rien de neuf...

En un mot : Particulier


Jo : 11/20
J'ai aimé :
- les faits historiques très bien relatés

- la facilité de lecture, quelques phrases bien dites qui nous font sourires

- le marquis de Montespan : découvrir ce personnage si peu connu du grand public et qui pourtant fut le plus grand cocu de France a été un grand plaisir


J'ai moins aimé :
- certains passages, un peu trop crus et à mon sens pas forcément utiles.

- A force d'aller/retour, entre ces différents chateaux, on perd parfois le fil de l'histoire.

- le manque de présence de la Montespan. On aurait pu la voir plus souvent

 

En un mot : déroutant


E :/20.
J'ai aimé :
- En savoir plus sur l'époque, les faits historiques!
- Le personnage de Louis henri, attachant et c'est également  un personnage pour qui on prend un peu pitié!


J'ai moins aimé :
- les 30-40 premières pages du livres....très longues, trop de personnages, confus et vraiment pas utiles à l'histoire

- les passages et vocabulaire trop vulgaires, crus qui n'apportent rien à l'histoire!

- des passages, descriptions parfois longues!

 

En un mot :

 

Avis des autres participants, que nous remercions de s'être joints à nous !

 - Avis de Stellabloggeuse

 - Avis de reveline

 - Avis de didikari

 - Avis de Ellcrys

 - Avis de Melisende

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 00:08

V : 12/20

J'ai aimé :
- le caractère véridique de l'histoire

- apprendre l'évolution de la Russie (anciennement URSS) 

- suivre le cheminement des pensées et caractères des soviétiques, ces Enfants de Staline

- livre documenté (avoir mis les photos est exceptionnel dans un livre et est très intéressant pour le lecteur)

 

J'ai moins aimé :

- on se perd souvent aux transitions entre les différents personnages

- des répétitions dans les formulations de phrases

- l'auteur interprète à sa façon certaines choses sur ses parents (le lecteur ne comprend pas forcément ou comprend autre chose)

- son histoire à lui -l'auteur Owen Matthews- (contrairement à ses parents et aïeux) est moins intéressante, car on en sait beaucoup plus de chose à son époque (années 90)


En un mot : documentaire (si ce livre était un film ce serait un documentaire)

 

 

Jo : 11/20
J'ai aimé :
- découvrir de manière personnelle, une partie de l'histoire de la Russie

- la manière dont Owen Mattews parle de sa famille (avec une très grande tendresse)

- savoir ce qu'était devenu les personnages à la fin du livre (ne pas rester sur sa faim)

- l'histoire des 2 soeurs, vraiment très touchante (mon passage préféré)

- les photos qui permettent vraiment de plonger au coeur de cette famille et mettre un visage sur leur nom.

 

J'ai moins aimé :
- certains passages, qui à mon avis trainent en longueur (l'histoire d'amour de ses parents)

- l'intervention d'Owen Mattews, au milieu de l'histoire qui fait perdre un peu le fil au lecteur

- le début du livre, très politisé et pas assez romancé


En un mot : instructif

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 16:36

V : 10/20

J'ai aimé :
- le concept du livre "intéractif" avec les preuves. Très original.

- les illustrations dans le roman qui le rende "journal intime" 

- la couverture, très attractive du livre

  

J'ai moins aimé :

- la fin (je n'en dirais pas plus pour ne pas la dévoiler)

- l'inutilité des preuves

- les personnages (principaux et secondaires) non charismatiques

- les passages mielleux dont on se passerait


En un mot : inabouti

 

Ju : 12/20
J'ai aimé :

- l'objet livre, il donne envie avec ses annotations, l'effet journal intime est réussi.
- le style d'écriture, fluide, simple, le style jeune est bien retranscri sans pourautant trop en faire.

- l'idée de départ. L'intrigue parait bien ficelée, idée sympa que le journal intime puisse être parsemé d'indices.


J'ai moins aimé :

- la fin, beaucoup trop surréaliste, ne colle pas avec le reste du livre. C'est too much.
- le résumé de la quatrième de couverture qui ne colle pas au livre, on nous parle d'une disparition qui n'a pas lieu.

- les personnages, sans aucun rôle, on ne s'identifie pas à eux.

- les pièces jointes, il manque d'explication tout au long du livre, finalement, ces indices sont inutiles.

- déçue qu'il ne s'agisse pas d'une réelle enquête.

  

En un mot : incohérent



Jo : 11/20
J'ai aimé :
- le format original du livre

 - le style direct assez réaliste

 


J'ai moins aimé :
- l'histoire pas très claire, souvent brouillon

- la fin de l'histoire

- les personnages, pas très attachants

- la 4ème de couv' qui ne correspond pas à l'histoire


En un mot : décevant

 

 

C : 13/20
J'ai aimé :
- facilité de lecture, fluidité du style

- format et mise en page du livre (type journal intime, annotations....)

- l'idée de l'intrigue


J'ai moins aimé :
- difficulté à lire "langague MSN"

- incohérence avec les "preuves" et le résumé

  

- En un mot : agréablement surprise

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 18:49

V : 17/20

J'ai aimé :
- le style d'écriture de Stephan Zweig

- l'histoire racontée par Monsieur B., ou comment les nazis ont torturé des hommes et des femmes de diverses manières

- la passion pour les jeux d'échecs est très bien décrite (est-ce vraiment un jeu ?) on peut facilement être happé par cette folle passion

- pas de temps mort dans l'histoire. On est toujours sous tension, comme les personnages

- l'état d'esprit de Monsieur B. dans la chambre d'hôtel : on s'y croirait ! On "vit" comme lui (et on comprend comment il est devenu fou...)

- les illustrations dans le texte et au début des chapitres (pièces d'échiquier). Attention toutes les éditions n'ont pas ce "bonus"

- la façon dont Stephan Zweig rapproche la stratégie des échecs à la stratégie des nazis (noirs contre blancs -> interrogateurs contre interrogés, l'attente insupportable d'un autre coup, l'attente interminable d'un autre interrogatoire, ...) Les métaphores sont nombreuses.

- les réflexions et la fine analyse du narrateur (qui peut être Zweig lui-même)

- Czentovic, que tout le monde prend pour un idiot n'en est surement pas un... (à voir au fil du livre)


J'ai moins aimé :

- savoir la fin avant de la lire (note au début du livre de Roger-Louis Junod)

- trop court (quand on aime, on aimerait que ça se prolonge)


En un mot : Intense


      Ju : 18,5/20

J'ai aimé :
- Le style, c'est "trop" bien écrit, rien n'est lourd, rien ne pèse avec un registre soutenu, des métaphores subtiles, c'est de la littérature puissante, les mots sont ou ils doivent être, pas de fioritures.

- Concis: tout est dit, rien de trop.

- La prise de conscience, il existe de nombreuses formes de tortures, celle-ci est méconnue. (la possibilité de torturer une personne sans la toucher)

- Ce qui se joue autour des échecs, ce jeu retranscrit la guerre grâce à la métaphore que l'auteur utilise: la vie, la guerre, les échecs, le parallèle est très intéressant; 

- L'histoire de la schizophrénie de ce personnage et de la folie que peut provoquer un jeu, une maladie destructrice dont il apparait difficile de se débarasser, aradoxalement, c'est ce même jeu destructeur qui lui permet de survivre.

- La description des sentiments, des actions de son cerveau lors de l'isolement.

- La profondeur du récit avec toute la réflexion que cela engendre.


J'ai moins aimé :

- Trop court


En un mot : poignant


Jo : 14/20
J'ai aimé :
- le style, fluide, qui permet vraiment de compendre les personnages et leurs histoires

- les descriptions, très réalistes

- le format court

- le nazisme, vu autrement qu'à travers les camps de concentration et d'extermination


J'ai moins aimé :
- certains passages un peu longs à mon goût (les parties d'échecs)

- le fait que ce soit encore une histoire qui traite du nazisme

- le format court, qui fait que l'on ne s'atttache pas aux personnages ou que l'on commence tout juste, mais l'histoire est déjà finie


En un mot : Différent

 

C : 18/20

J'ai aimé :

- l'histoire, une rencontre fortuite entre un champion d'échec "naïf" et un joueur d'échec "par défaut"

- la seconde guerre mondiale vue sous un angle différent, ce livre traite de la torture morale (tout aussi dévastatrice que les autres mais dont on parle peu)

- le choix des échecs comme métaphore avec le nazisme

 

J'ai moins aimé :

- format de la nouvelle -> trop court

 

En un mot : Bouleversant

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 09:38

V : 10/20

J'ai aimé :
- pas de tabous dans "Amour, Prozac et autres curiosités"

- l'auteure fait référence à beaucoup de choses (musiques, films, philosophie, ...) La culture générale de l'auteure est assez développée.

- le point de vue de chaque soeur sur chacune d'entre elles et sur un fait qu'elles ont toutes en commun (l'abandon de leur père)

- on s'identifie plus ou moins à chaque personnage (surtout pendant les stades de réflexion)


J'ai moins aimé :

- trop cru (c'est être cru pour choquer et non pour l'histoire) 

- cela reflète parfois tellement la réalité que cela en devient déprimant et ennuyeux

- l'histoire n'évolue pas (sensation de sur-place)

- personnages caricaturaux

- énormément de répétition (au bout de deux, voire trois fois, le lecteur a compris, inutile de répéter les mêmes choses)


En un mot : Cru


      Ju : 9/20

J'ai aimé :
- l'idée des trois soeurs que tout oppose quoique peut-être un peu déja vu...

- si le message que voulait transmettre l'auteur était la tragédie, c'est très réussi.

- les titres des chapitres, assez sympas avec l'idée de l'abécédaire.

- le dernier chapitre avec un semblant de profondeur.


J'ai moins aimé :
- trop pessimiste, triste avec de nombreux monologues dépressifs, aucune touche d'humour.

- Long, sans intrigue, on n'avance pas.

- Les incessants flashbacks, on se mélange avec ce qui se passe aujourd'hui.

- Ecriture trop crue, avec trop de rapport avec le sexe, tout porte là dessus, un peu "choquant"!

- Le changement de narrateur, on perd le fil.

- Les affaires personnelles ennuyeuses.

- Beaucoup de répétitions

 

En un mot: déprimant


En un mot : novateur

Jo : 12/20
J'ai aimé :
- le style, réaliste et sans détour, avec une pointe d'humour

- les chapitres : l'alphabet donne de la dynamique à l'histoire

- les protagonistes : elles sont toutes liées, avec chacune leur caractère, ce qui permet d'avoir une vision des femmes d'aujourd'hui

- on ne tombe pas dans le pathos et même si les héroïnes ont toutes leurs problèmes, on ne s'apitoie jamais sur leur sort.

- les moments un peu crus, qui donnent un peu de piquants à l'histoire


J'ai moins aimé :
- certaines longueurs : on ne voit pas forcément où va l'histoire

- les moments un peu pessimistes, qui reflètent trop la réalité


En un mot : novateur

 

C : 10/20

J'ai aimé :

- les références faites au cours de la lecture; 

- les lettres de l'alphabet en début de chapitre

 

J'ai moins aimé :

- la caricature des soeurs 

- aucun rebondissement, ennuyeux

 

En un mot : plat

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 16:36

V : 13/20

J'ai aimé :
- l'originalité du livre et de sa forme

- les annotations, cartes, précisions en marge de pages

- l'humour du jeune et prodigieux T.S. Spivet

- le chapitre 15 ?

- le personnage de T.S. Spivet, très curieux de tout


J'ai moins aimé :

- beaucoup trop de questions qui restent en suspens

- la fin

- en quoi le voyage est-il extravagant ?


En un mot : Frustrant


Ju :  10/20
J'ai aimé :

beau livre à conserver
- les différentes curiosités en marge qui enrichissent le récit, extravagantes, et non le voyage en lui-même

- la présence de la famille tout au long de l'histoire, qui finalement devient la morale de l'histoire

l'idée du voyage initiatique, belle histoire en perspective

- gai, humoristique

- quelques surprises: découverte que l'histoire se passe de nous jours, cela fait effet d'anachronisme

 

J'ai moins aimé:
- les trop nombreuses digressions trop présentes dans le récit et auraient dues se cantonner aux marges
- le voyage qui n'a rien d'extravagant (le plus intéressant : l'histoire d'Emma)

- les éléments en marge, pas tous utiles

- la fin

- le rôle des parents dans ce voyage

- les points importants qui ne sont pas assez approfondis

 

En deux mots : Bel objet


Jo : 12/20
J'ai aimé :
- le style, simple à lire et à comprendre

- la forme : pas courant, donne vraiment envie de le lire

- la présence de Layton, qui apparaît comme un personnage à part entière. Bonne retranscription du drame

- histoire parallèle qui permet de donner un nouveau souffle à l'histoire

- les annotations qui permettent dans certains cas de bien illustrer les propos de Spivet


J'ai moins aimé :
- les nombreuses questions sans réponse

- la fin qui tombe comme un cheveu sur la soupe

- beaucoup d'idées mais souvent mal exploitées

- la relation assez ambiguë entre la mère et le fils (mérite d'être plus approfondie)

 

En un mot : Décevant

 

 

C : 14/20

J'ai aimé :

- la couverture du livre ainsi que le "feuilletage" pour voir les illustrations, notes etc

- le livre est facile à lire et documenté

- les personnages sont très différents, on peut en tirer une leçon sur la différence et les relations au sein d'une famille

- l'histoire de l'arrière-arrière grand-mère de TS

 

J'ai moins aimé :

- la "longueur" du voyage, on s'ennuie, aucun rebondissement 

- des interrogations persistes

 

En conclusion :  de bonnes idées sur la forme mais décevant sur le fond 


En un mot : Innovant

Repost 0
Published by beL - dans Avis
commenter cet article