Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 11:50

walkingdead15_deuil_espoir.jpgDéjà le 15ème tome, plus rien ne m'arrête dans ma découverte de cette fantastique série qu'est Walking Dead. Attention spoilers !

 

Voici le résumé : "Malgré l’horreur des récents événements, les rescapés d’Alexandria surmontent leur douleur et se concentrent déjà sur la reconstruction psychologique et physique de leur communauté.
Andrea supervise l’enseignement du tir à l’ensemble des survivants, Abraham dirige l’équipe chargée de fortifier l’enceinte de la ville et Rick… Rick est sans doute celui qui a le plus de mal à se remettre. Et pour cause..."

 

Encore une fois, aucun personnage n'est épargné. Rick a beaucoup de mal à se remettre de l'attaque des zombies, et pour cause, Carl est dans le coma pour une durée indéterminée... On sent que Rick est sur le point de craquer mentalement, pour l'instant sa moralité ne tient qu'à un fil jusqu'au jour où ... (suite dans les prochains épisodes)

 

Certains diront que ce tome est une redite... je suis d'accord pour dire que les scénaristes suivent un peu le même schéma mais la psychologie des personnages est différente, ils ont tous évolué entre temps et c'est ça qui rend Walking Dead aussi prenant et intéressant !

 

Sinon ça y est une scène que je rêvais de voir depuis le tome 9 est enfin présente dans Deuil & espoir, autant vous dire que je suis ravie ! Et que j'attends une nouvelle fois avec impatience le tome suivant !

 

Bref, je ne me lasse pas de Walking Dead, chaque tome apporte des pierres indispensables à l'édifice. Je suis fan et j'en redemande!

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

  - Point de non-retour (tome 13)

  - Piégés (tome 14)

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 11:22

chi-t1.jpgJ'ai lu Chi, une vie de chat pour le Big Challenge 2012 de Livraddict, il devait être bien pour apparaître dans ce top 100. Et au vu des avis, il avait même l'air drôle ! Ni une, ni deux, j'ai sauté sur ce manga.

 

Voici la quatrième de couverture ceux qui ne connaissent pas : "Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d'un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa..."

 

Je vais me rejoindre aux avis positifs : j'ai trouvé Chi, une vie de chat très drôle et très mignon. On a envie d'avoir Chi chez soi ! Ce tome reflète parfaitement les expressions des chats (quand ils ont peur, faim ou ont envie de manger). Le dessin est à l'image des textes, tout kawaii (comprenez mignon).

 

Je ne peux pas vraiment en dire plus, sauf que si vous voulez une pause détente et trognon, Chi, une vie de chat est fait pour vous ! Surtout que ça se lit très très -très- vite.

 

Bref, Chi, une vie de chat est un manga mignon, drôle, idéal pour les amoureux des chats !

 

V.

 

Chi, une vie de chat de Konami Kanata a été lu dans le cadre du Big Challenge Livraddict 2012

 

logo bigchallenge livraddict

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:51

specials-t3

  Peu de temps après avoir lu Pretties (le second tome), je n'ai pu résister à l'envie de lire la suite : Specials.

Voici le résumé  : "La jeune Tally, seize ans, est enfin devenue une Specials. Mais dans ce nouveau monde glacial et sans humanité, l'absence de Zane se fait cruelle. Doit-elle donc écouter sa petite voix qui lui fait regretter ou remplir sa mission ?"

 

Après avoir été un peu déçu par le second tome Pretties , je dois dire que ce troisième tome Specials renoue avec le premier tome Uglies. On retrouve un peu de fraicheur avec nos deux comparses ensemble à savoir Tally et Shay. C'est sans doute pour ça que j'ai bien aimé Specials, Shay apparait beaucoup.

 

Le début est vraiment intéressant avec de l'action (pour une fois c'est Tally la chasseuse) même si Tally ... reste Tally. Shay quant à elle prend de l'importance (par contre parfois elle apparait un peu trop...rancunière ?). On les redécouvre ensemble à élaborer et mettre en oeuvre des plans plutôt risqués !

 

Cependant, même si j'ai adoré plus de la moitié du roman, la fin m'a semblée un peu fade (sûrement parce que ce n'est pas comme ça que je l'avais imaginée!). Je ne vais rien dévoiler mais disons que je n'ai pas aimé du tout la fin d'un personnage. Et certaines choses se passent bien trop facilement et rapidement à mon goût... Par contre la morale (respect de la nature) est respectée.

 

Avec cette fin en demi-teinte pour moi, j'ai moins envie de lire le quatrième tome... Specials cloture bien la saga, et Extras (le prochain tome) raconte l'histoire d'autres personnages. Je le lirai tout de même pour me faire une idée.

 

Bref, une saga avec une bonne morale, mais une fin qui me laisse un peu perplexe.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

 - Uglies (tome 1)

 - Pretties (tome 2)

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 11:59

walkingdead14_pieges.jpgAprès Point de non-retour, voici Piégés, le 14ème tome de Walking Dead, déjà ! Attention spoilers !

 

Et un résumé pour la route : "Suite à la tragédie qui vient tout juste d’ébranler la tranquille communauté d’Alexandria, Douglas Monroe cède sa place de leader à Rick. Son sang-froid, son organisation et sa lucidité durant l’agression du groupe de maraudeurs ont prouvé à tous sa capacité à faire face à ce genre de situation extrême. Reste que les coups de feu échangés semblent avoir attiré l’attention sur des kilomètres à la ronde…"

 

Piégés renoue avec l'action pure et dure, aussi bien avec les zombies qu'entre humains. Rick réagit de plus en plus de manière violente à chaque incident, mais comment lui en vouloir ? Pour l'instant, il agit encore pour de bonnes raisons.

 

Concernant Carl, que j'apprécie de plus en plus, il a là encore un rôle à jouer... ou à subir (l'avenir nous le dira). Andréa se révèle une nouvelle fois pour mon plus grand plaisir ! C'est vrai qu'il manque des femmes fortes de caractère et courageuse dans Walking Dead, heureusement qu'elle est là pour remonter le niveau (avec Michonne bien sûr !)

 

Ca devient de plus en plus dur de faire des chroniques à chaque tome mais je vais tenir le rythme, elles seront justes plus concises. Je suis devenue une fan, alors mes avis seront de moins en moins objectifs :)

 

Bref, lisez Walking Dead, c'est une histoire qui vaut le coup !

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

  - Point de non-retour (tome 13)

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:50

pretties-t2Après avoir lu le premier tome  Uglies, je voulais enfin me pencher sur la suite Pretties, suite logique me direz vous ;) J'avais bien aimé les réflexions qu'entraînait  Uglies, j'espérais donc que ça continue.

 

Avant tout, voici le résumé de Pretties : "Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau."

 

J'ai bien aimé ce deuxième tome, même s'il ne vaut pas le premier tome pour moi. C'est une lecture sympatique, mais on n'apprend pas beaucoup de choses de plus... on suit le même shéma que dans le premier tome d'où une petite sentation de déjà-vu. Cependant, cela ne se passe pas tout à fait de la même manière et c'est tant mieux.

 

On a quand même de bonnes idées dans Pretties, notament les pré-Rouillés (correspondant à notre pré-histoire) et c'est plutôt bien vu. Même si ce passage n'était pas forcément palpitant... Ensuite, on a quand même un nouveau personnage très intéressant : Zane. Je me suis prise d'affection pour lui. On a toujours Tally, qui a début m'énervait tout autant que dans le premier tome (c'est assez rare chez moi que j'aime un livre sans apprécier vraiment le  personnage principal) mais vers la fin elle évolue un peu, et donc j'espère que ça continuera ainsi dans les tomes suivants. Et il y a toujours Shay, que j'adore. On la voit beaucoup moins dans Pretties, mais la fin laisse présager de bons moments avec elle dans le tome suivant !

 

Par contre, comme je l'ai souligné un peu plus haut, on a le même shéma, donc pas réellement de surprises et en plus chose très énervante, on avait le droit à chaque paragraphe ou presque à des "foireux" et "intense", peut-être dû à la mentalité Pretty. J'espère que ça va s'améliorer dans le tome suivant intitulé Specials (ça promet !)

 

Bref, j'ai trouvé Pretties un niveau en-dessous d'Uglies, mais la fin suggère un très bon Specials.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

 - Uglies (tome 1)

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 07:21

bro_code_parent.pngJ'ai lu Le Bro Code pour devenir un parent légendaire de Barney Stinson et Matt Kuhn dans le cadre d'un partenariat entre Livraddict et les éditions Michel Lafon. Un grand MERCI à tous les deux pour m'avoir fait découvrir ce roman !

 

Voici le résumé : " Il a couché avec un nombre incalculable de femmes mais n’avait jamais été inquiété par une grossesse… jusqu’à maintenant ! Une fois qu’on a un gosse entre les pattes, comment continuer à mener une existence débridée tout en restant un bon père ? Et surtout, comment conserver une vie sexuelle digne de ce nom ? Dans cet ouvrage, Barney nous livre ses secrets pour que la transition de « bro » – « brother », frère d’armes de la drague – à « papa » se fasse sans trop d’accroc. Découvrez toutes les astuces d’un vrai pro : que faire si l’accouchement est prévu le jour du Super Bowl ? Quels sont les cocktails les plus indiqués pour bébé ? Pourquoi la méthode CPMG "C’est Pas Mon Gosse" est-elle la meilleure attitude à adopter en public ? Comment choisir le prénom de son enfant pour qu’il ne finisse pas en punching-ball dès la maternelle ? Autant de questions auxquelles ce manuel indispensable apporte une réponse. Pour un high five à la paternité !"

 

Tout d'abord, il convient de préciser que j'adore la série « How I Met Your Mother » et le personnage de Barney est tout simplement irremplaçable et « legen... wait for it … dary ! » Enfin bref j'aime son humour alors savoir qu'il a « écrit » un livre ça m'intriguait.

Au début j'étais inquiète de savoir si l'humour serait respecté, et bien je n'ai pas été du tout déçue ! On retrouve les touches d'humour à la Barney. Un exemple ? Dans la deuxième partie « Vous êtes enceinte... et alors ? » je cite : « Pendant les neufs prochains mois, cette créature va siphonner vos précieux nutriments, vous faire grossir le ventre jusqu'à ce qu'il atteigne la taille d'un cloche de plongée... » et bien d'autres (certaines plus positives ^^).

Enfin voilà c'est drôle et ça se lit sans prise de tête, petit à petit : Le Bro Code pour devenir un parent légendaire : ça se picore ! Il y a aussi de nombreuses illustrations très sympathiques qui agrémentent les propos. Le passage des couches est bien rigolo, ainsi que le choix de habits ! Ca reprend l'humour de Barney et ça fait vraiment plaisir. Par contre si vous aviez l'habitude du "lengen ... wait for it... dary", il faudra s'habituer (je n'y suis pas arrivée mais bon je suis irrécupérable!) à la traduction "légen... attendélasuite ... daire".

Bref, un livre à picorer pour les fans de Barney Stinson et ceux qui ont beaucoup d'humour !

 

V.

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 15:00

walkingdead13_point_non-retour.jpgAprès Un monde parfait, qui avait été un tome très calme, je m'attendais à tout le contraire pour celui-ci : Point de non-retour. Attention spoilers !

 

Voici la quatrième de couverture : "Aux portes de Washington, Rick et ses compagnons intègrent une communauté visiblement épargnée par l'apparition des zombies. Ce retour au calme et à une vie presque normale ne se fait pas sans heurts et révèle au grand jour les difficultés d'adaptation de la troupe de survivants.
Après de longs mois passés sur la route, nos héros entrevoient l'espoir de reprendre une vie normale. En sont-ils seulement encore capables ? Une étape décisive !"

 

Ca y est j'ai de nouveau la suite entre les mains ! Point de non-retour est encore un tome où la tension monte crescendo avec de l'action ! Et cela est d'autant plus plaisant que le tome précédent était plutôt calme...

 

J'apprécie de plus en plus le personnage de Carl ! Ce n'est définitivement plus un enfant... Sinon on voit que Rick peut déraper à tout moment, mais toujours pour la bonne cause. On espère que ce sera toujours le cas !

 

On retrouve dans ce tome-ci un petit air des premiers épisodes qui se passaient à Atlanta. Ici, il s'agit de Washington, mais la problématique est la même : énormément de zombies à proximité, ce qui n'augure rien de bon à long terme...

 

Bref, Point de non-retour montre encore qu'il faut se battre pour survivre... en s'entraidant mais en sachant aussi se préserver... car la confiance est une valeur rare et précieuse.

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

  - Un monde parfait (tome 12)

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 11:32

derriere-la-haineComme pour  La maîtresse de Rome, j'ai suivi l'avis de Cajou (son billet ici) pour lire Derrière la haine de Barbara Abel. Un titre et une couverture qui laissaient présager de bonnes choses.

 

Un petit aperçu du livre : "D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David.

Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge.

Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite.

Jusqu'au jour du drame.

Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine..."

 

Pour résumer, je peux dire que j'ai bien aimé ce roman, même s'il a manqué quelque chose... de la surprise. Mais je suis assez partagée en me disant que si l'on sait les choses plutôt longtemps à l'avance c'est bien pour une raison (mais comment cela va se passer ? au lieu de l'éternelle question : qui est le coupable ?). Car en effet c'est plutôt un thriller psychologique que Barbara Abel nous offre.

 

Barbara Abel détaille avec une précision et une simplicité qui fait plaisir les états d'âme, sentiments et relations de ses personnages. Ils prennent vie et consistance devant nous. On sent que l'auteur a vraiment axé son roman sur la psychologie et ça fait toute sa force.

 

Par contre il manque un peu de rebondissements (disons qu'on les voit loooongtemps à l'avance). MAIS, et c'est un gros mais, la fin est vraiment digne de ce nom. Barbara Abel est allée au bout de son idée (horrible!) et ça fait plaisir en tant que lecteur ! Même si c'est assez frustrant (on ne ferme pas le livre en étant indifférent !) Enfin le pari du roman noir est réussi, et bravo pour cette fin ! (Je crois que je ne m'en suis pas encore tout à fait remise !)

 

Bref, Derrière la haine est à lire si vous aimez les romans noirs où il n'y a pas de sang mais de la psychologie bien décrite et si vous voulez une vraie bonne fin !

 

V.

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 10:58

walkingdead12_monde_parfait.jpgUn monde parfait, plutôt ironique comme titre pour Walking Dead. je me plonge dedans avec grand plaisir ! Attention spoilers !

 

Pour vous donner un aperçu de ce 12ème tome : "Le voyage jusqu'à Washington aura été long, semé d'embûches, mais aussi de drames. Avant la fin de ce périple, l'un des compagnons de Rick se révélera être autre chose que celui qu'il prétendait. La colère passée, l'espoir renaît néanmoins avec l'apparition providentielle d'une communauté visiblement épargnée par le fléau qui ravagea l'humanité voici un an déjà.
Après de longs mois passés sur la route, Rick et ses compagnons entrevoient l'espoir de reprendre une vie normale. En sont-ils seulement encore capables ?"

 

Un titre et une couverture qui font un joli contraste entre Un monde parfait et un monde dévasté. Après un tome 11 Les chasseurs violent et horrible, nous retrouvons un peu de calme ici.

 

On ne pourra s'empêcher ici de repenser au terrible épisode de Woodbury, comme nos survivants. Ici Un monde parfait s'offre à eux, comme ils l'ont toujours souhaité et qu'ils étaient presque parvenu à atteindre avec le pénitentier.

 

Mais les affres de la survie font qu'ils se méfient de leurs nouveaux hôtes, comme dit Rick "C'est trop beau pour être vrai". Un petit indice nous laisse suposer que tout ne sera plus calme... On s'attend au pire... et bizarrement l'on craint plus pour ceux qui étaient là avant que pour nos survivants qui sauront sans doute s'imposer. J'ai hâte de lire le tome suivant : Point de non-retour, encore un titre qui donne envie !

 

Bref, Un monde parfait est un tome calme mais la tension est omniprésente et c'est ça que j'aime dans Walking Dead!

 

V.

 

Précédents tomes lus et chroniqués :

  - Passé décomposé (tome 1)

  - Cette vie derrière nous (tome 2)

  - Sains et saufs ? (tome 3)

  - Amour et mort (tome 4)

  - Monstrueux (tome 5)

  - Vengeance (tome 6)

  - Dans l'oeil du cyclone (tome 7)

  - Une vie de souffrance (tome 8)

  - Ceux qui restent (tome 9)

  - Vers quel avenir ? (tome 10)

  - Les chasseurs (tome 11)

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 10:26

maitresse de romeJ'ai lu La maîtresse de Rome grâce à deux avis de blogueuses Cajou (son billet ici pour vous donner autant envie, c'est un coup de coeur pour elle) et Stellablogueuse (son billet ici qui a lu ce roman en suivant Cajou et qui a tout autant aimé).

 

Un petit résumé de La maîtresse de Rome pour vous mettre dans l'ambiance : "Jeux du cirque, complots, banquets, orgies... Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l'univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.

Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas àêtre remarquée de l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret."

 

Sans plus attendre voici mon avis : J'AI ADORE ! Il y a TOUT dans ce roman : de l'émotion, des complots, des personnages horripilants, mais aussi très attachants sur un fond historique mais dévié avec soin pour nous conter une histoire digne des Romains ! Car en effet, plus qu'auteur Kate Quinn est une conteuse. Dès les premières pages on se laisse prendre par son histoire, enfin plutôt celle de Thea, mais aussi de Lepida Pollia. On alterne les points de vue avec grand plaisir et, chose rare, ce n'est pas du 50-50, on a parfois un peu plus de l'une ou l'autre et de temps en temps on a un intermède omniscient. Vraiment rafraichissant et très bien trouvé !

 

Les personnages sont très bien décrit, on s'attache très vite à eux. Thea surtout qu'on suit et qu'on a envie d'aider, de libérer. Arius aussi qui malgré sa violence cache une grande sensibilité, Vix qui m'a fait rire. Et bien sûr La maîtresse de Rome ne serait pas ce qu'elle est sans l'horripilante Lepida Pollia, grande nymphomane prête à toutes les méchancetés possibles pour arriver à ses fins : au pouvoir. On aimerait lui faire subir les pires atrocités ! C'est ça qui est bon : un bon personnage à détester  ^^

 

On voit évoluer les personnages au fil du temps. Ici pas de temps long, Kate Quinn passe les semaines, mois, années sans problème et sans nous perdre. Quelle joie de lire une épopée pareille. On sent qu'elle est fille d'historien car la base est bien fournie et l'on s'imagine sans peine dans Rome à l'époque des années 80 (sans rajouter les 1900!). Je suis allée à Rome il y a un peu plus d'un an et j'ai retrouvé cette ville dans les descriptions : les jeux du cirque, les amphitéâtres, les bains,... et la vie d'antan : les lits pour manger, les esclaves, la démocratie,...

 

J'ai vraiment tout aimé dans La maîtresse de Rome. A peine avais-je un temps libre que je voulais me replonger dans l'histoire, savoir ce que devenaient les personnages, quels complots se préparaient, qui survivrait. Malgré le petit pavé qu'est ce roman, je n'ai pas vu défilé les pages, je les ai englouties.

 

Bref, La maîtresse de Rome est un bijou d'émeraudes, de jades, de topazes qu'il faut absolument découvrir ! Bravo et merci Kate Quinn pour cette fantastique épopée !!!

 

V.

 

PS : je suis plus qu'impatiente de découvrir la suite ^^

 

La maîtresse de Rome entre dans le challenge "Petit Bac 2012" d'Enna dans la catégorie "Lieu géographique". Voilà qui termine ce challenge en beauté !

challenge petit-bac 2012

Repost 0