Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 10:56

a comme associationT1A comme Association est la réunion de deux auteurs jeunesse : Erik L'Homme et Pierre Bottero. J'ai lu des romans de ces deux auteurs et je peux dire que j'ai adoré. Alors une histoire écrite par les deux, c'est un projet dément que je voulais absolument lire !


Commençons par la quatrième de couverture :


ÂGE : 15 ans
DESCRIPTION : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
PROFESSION : Agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
SIGNE PARTICULIERS : pratique de la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
AIME : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
MISSION : démanteler un trafic de drogue chez les vampires "

Après avoir lu La pâle lumière des ténèbres, premier tome de A comme Association écrit par Erik L'Homme, je ne suis pas déçue du résultat ! Les 150 pages sont même trop courtes, on en redemande !
Il y a de l'humour (auquel j'adhère), de la magie (avec de l'elfique, du runique, ...), de l'action (non non je ne vous dévoilerai rien) et une histoire qui prend forme et qui laisse beaucoup de possibilité à mon avis (et à mon plus grand plaisir). Il faut ajouter à tout cela des références à la littérature jeunesse/fantasy un peu partout: un livre dont le titre est L'Immonde Ewilan, un QG basé rue Horla, l'elfique du Seigneur des anneaux, et plein d'autres que je vous invite à découvrir en lisant La pâle lumière des ténèbres.


Ce tome sert clairement à poser les bases de l'histoire et à nous détailler un peu ce qu'est l'Association. On la découvre à la manière du personnage principal Jasper en tant qu'Agent Stagiaire, c'est-à-dire qu'il y a des zones interdites qui attisent la curiosité !
Je n'ai qu'une envie: lire la suite Les limites obscures de la magie de Pierre Bottero avec l'héroïne Ombe dont Jasper n'arrête pas de parler ! Bref, que de bonnes futures lectures à venir avec cette série !


Erik L'Homme raconte aussi en préface comment s'est déroulée l'association entre Pierre Bottero et lui: très intéressant ! On pourra aussi regretter la disparition trop précoce de Pierre Bottero, à jamais un auteur formidable ! En tout cas ce projet ne laisse présager que le meilleur !

La pâle lumière des ténèbres est un roman jeunesse comme je les aime. A lire absolument donc !

V.

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 07:48

Fablehaven-tome-1.jpgQuatrième participation au challenge « Un mot, des titres » avec le mot "secret". J'ai enfin pu lire Fablehaven, le sanctuaire secret de Brandon Mull dont j'avais entendu dire beaucoup de bien ! Il est d'ailleurs bestseller du New York Times.

 

Voici la quatrième de couverture de ce premier tome de Fablehaven : "Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret pour échapper à l'extinction qui les menace. Ce sanctuaire s'appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est le gardien. Bientôt, ils découvriront l'incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d'êtres fabuleux ? fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades...
Aujourd'hui, l'avenir de Fablehaven est menacé par l'avénement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille... et rester en vie."

 

Un résumé qui m'a beaucoup donné envie, sachant que j'aime les histoires jeunesse de fantasy ! J'ai apprécié découvrir ce monde qu'est Fablehaven, les personnages sont attachants et quelques idées sont plutôt bien trouvées (mutards par exemple). Mais la magie a eu du mal a prendre avec moi. Rien de bien nouveau ne ressort de Fablehaven et j'ai lu ce roman avec la désagréable sensation de déjà vu (avec Narnia principalement). On ne s'ennuie pas, mais presque... Bref, petite déception pour Fablehaven, le sanctuaire secret... car je n'oublie pas qu'il y a d'autres tomes, en me disant que Brandon Mull a peut être voulu pour ce titre poser les bases de son univers. J'aurais effectivement voulu plus de découvertes concernant ce monde, avec plus de créatures magiques (il y en a pas mal, mais il manque clairement quelque chose) et d'action. Je lirais la suite, mais pas tout de suite...

 

Fablehaven, le sanctuaire secret : un premier tome sympathique mais sans plus... j'attends de lire la suite.

 

V.

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 22:10

CarnetIntimeVapire.gifJ'ai découvert Carnet intime d'un vampire timide, dur d'être un ado et suceur de sang de Tim Collins grâce au partenariat proposé par Livraddict et les éditions Hugo&Cie (que je ne connaissais pas). Merci à eux pour cette découverte !

 

Pour vous donner un aperçu du livre : "Qu'est-ce que ça peut bien faire d'avoir 15 ans pour l'éternité? L'éternité, c'est long, surtout quand il faut supporter une petite soeur trop pénible, de l'acné qui ne s'en ira jamais et cette insoutenable maladresse avec les filles. Découvrez la vraie histoire de Nigel, le vampire ado, dont la non-vie va être bouleversée par Chloé, une humaine si belle qu'on se laisserait volontiers damner..."

 

Pour commencer, quand j'ai reçu Carnet intime d'un vampire timide de Tim Collins, j'ai été émerveillée par la couverture ! Et j'ai été très agréablement surprise quand j'ai vu que le livre lui aussi était illustré ! Les illustrations sont très réussies et très parlantes aux vues du texte.

J'ai beaucoup aimé l'humour dont Nigel, le personnage principal, fait preuve. Il est sarcastique comme j'aime ! Et une « blague débile » du père de Nigel m'a fait particulièrement rire (celle sur le vampire de neige) !!! Par contre l'intrigue n'est pas très originale, elle parle d'un ado amoureux faisant tout pour se faire remarquer par celle qui l'aime. On note aussi plusieurs coquilles et fautes de français et j'ai trouvé ça plutôt dommage...(il parle de 737 208 heures depuis sa transformation le 25 avril mais le 3 mai il parle d'autant d'heures ! A moins que le temps ne se soit arrêté, ...)

Des broutilles me direz-vous ? Et bien vous aurez certainement raison car cela n'empêche pas d'apprécier Carnet intime d'un vampire timide. La forme du journal (jour par jour) est d'ailleurs bien adaptée pour l'histoire. Nigel a tout de l'ado typique (« personne ne m'aime et personne ne me comprend ») mais c'est à la fois très bien décrit et tellement bien tourné en dérision que l'on rigole avec lui de tous ses malheurs. Et la plume de Tim Collins est légère, tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment lecture ! J'ai vraiment apprécié aussi toutes les métaphores que l'auteur écrit sur l'envie de sucer du sang (celui de Chloé particulièrement ;) ) et les poèmes que Nigel invente sont un petit délice !

 

Bref, Carnet intime d'un vampire timide de Tim Collins, est un livre sympathique, à lire pour se détendre !

 

V.

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 19:39

Sauvez_Hamlet.jpgAprès  L'affaire Jane Eyre,  Délivrez-moi! et  Le puits des histoires perdues, voici la suite des formidables aventures de Thursday Next : Sauvez Hamlet !

 

La quatrième de couverture pour voir à quoi s'attendre : "Retour à Swindon, dans le Monde Extérieur, pour la célèbre détective littéraire Thursday Next désireuse d'offrir à son fils, Friday, une vie paisible...
... Le vœu pieux dans toute sa splendeur! D'abord, elle n'aurait jamais dû accepter d'embarquer Hamlet dans la réalité. Rongé par ses états d'âme et tellement soucieux de savoir ce que les gens pensent de lui, il s'incruste chez les Next, flirte avec Lady Hamilton, pendant qu'en son absence Ophélie fomente une révolution dans la pièce éponyme de Shakespeare. En fait de vie calme, Thursday aura à peine quelques jours pour régler le problème Hamlet, récupérer Landen, son mari éradiqué par Goliath, et empêcher le redoutable Yorrick Kaine de déclencher un cataclysme planétaire.

Sans parler d'un mystérieux tueur à gages lancé à ses trousses, d'un saint du XIIIè siècle aux manières douteuses, et d'un match de croquet cencé décider du sort de l'humanité...
Sauver le monde? Pas de problème, Thursday a l'habitude... Mais qui va garder Friday? "

 

Quel plaisir de retrouver la plume de Jasper Fforde !!! Son humour a toujours autant d'effet sur moi, et ses histoires : je les bois comme un élixir au meilleur goût. Non je n'éxagère pas, je l'ai lu comme ça et avec quatre tomes lus de Jasper Fforde sur la même héroïne, je ne me lasse pas une seule seconde !!! Sauvez Hamlet! ne déroge pas à la règle. Il a sa dose d'inventivité, j'ai adoré le fait de mettre des polices différentes pour faire parler les personnages : on se sentait encore plus dans le livre ! La fin est excellente et on voit que Jasper Fforde avait quelques idées depuis le début car certains éléments viennent prendre tout leur sens ici. C'est peut-être énigmatique, mais ceux qui l'ont lu comprendront ;) Pour les autres, mais qu'attendez-vous pour vous lancer dans l'aventure ?

 

Encore un fabuleux tome que je vous recommande !!! Vivement la prochaine lecture des aventures de Thursday avec Le début de la fin. J'espère d'ailleurs que ce n'est pas le dernier tome !

 

V. une fan absolue de Jasper Fforde (donc oui je ne suis pas impartiale, mais qui l'est ?)

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:41

Ca y est, l'hiver est arrivé et quoi de mieux en hiver, que de se blottir bien au chaud sous sa couette avec un bon livre ? C'est exactement ce qu'il s'est produit avec Fleur de Neige. Un bon roman, captivant sur les laotong de la Chine du XIXème, que j'ai dévoré en très peu de temps.

fleur-de-neige

Comme presque toujours, avant la critique, voici un petit résumé de l'histoire, tiré du site amazon : "Dans la Chine du XIXe siècle, le destin de deux jeunes filles est lié à tout jamais. Fleur de Lis, fille de paysans, et Fleur de Neige, d'origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Tous les signes concordent : elles seront laotong, âmes sœurs pour l'éternité. Les deux fillettes grandissent, mais si leur amour ne cesse de croître, la vie s'acharne à les séparer. Alors que la famille de Fleur de Neige tombe en disgrâce et que la jeune fille contracte le mariage le plus infamant qui soit, Fleur de Lis, par son union, acquiert reconnaissance et prospérité. L'amitié sacrée des deux femmes survivra-t-elle au fossé que le destin a creusé entre elles ?"

Un sujet que je ne connaissais pas très bien et qui m'a donc tout de suite interpellé. L'histoire de ces 2 filles est vraiment très touchante et Lisa See, l'auteur, raconte avec une très grande précision, le rituel de bandage des pieds, à tel point qu'il m'est arrivé à certains moments d'avoir mal pour ces petites filles de 6 ans, qui supportent les pires souffrances seulement pour répondre aux exigeances de la société. J'ai également aimé le fait que ce livre n'est pas seulement le récit de 2 chinoises, il nous explique toute l'histoire de la chine du 19ème siècle, avec entre autre, le rituel du bandage, l'obligation et la place dans la société des femmes, le nu shu (l'écriture secrète des femmes), les us et coutumes... etc. J'ai vraiment apprécié ce livre, car il m'a fait découvrir une culture différente de la notre et cela avec une grande précision. Il est très facile de se rendre compte, que même si l'histoire est fictive, l'auteur s'est extrêment bien documenté.

Un seul petit point négatif : le livre est à la 1ère personne et parle essentielement de Fleur de Lis (l'héroïne), je n'ai donc pas compris, pourquoi avoir appelé le livre Fleur de Neige, mais bon, ce n'est que mon point de vue. Dans tous les cas, je recommande vivement ce livre.

à bientôt

Jo

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 13:22

41L7U0IjuBL. SS500Pour une fois, je ne choisis pas un livre pour sa couverture, mais bien pour son auteur. J'ai beaucoup entendu parlé de ce livre et comme il était dispo à la bibliothèque, je me suis dis pourquoi pas. En plus, cela tombait bien, aucun des livres que j'avais réservés pour mes longues nuits d'hiver n'était encore disponible !

Lorsque j'ai emprunté Mauvaise fille, je n'ai même pas cherché à savoir de quoi il parlait, c'est vous dire, comme je faisais confiance aux critiques. Je vais quand même vous en faire un petit résumé, histoire que vous sachiez de quoi je parle ! C'est très simple, l'histoire se résume en quelques phrases. Cela parle d'une fille, dont la mère est atteinte d'un cancer et qui va elle-même être mère. Voilà pour l'histoire, après bien sûr, c'est un peu plus compliqué dans la façon dont c'est raconté, mais je pense avoir assez bien résumé le livre^^.

Quand je dis, que c'est un peu plus compliqué, je parle surtout du rapport, qu'il existe entre les 3 protagonistes (la mère, la fille et son bébé). Justine Lévy le raconte d'ailleurs d'une manière très particulière, à tel point que l'on se demande même si ce n'est pas de sa propre expérience dont elle parle. Je ne suis pas allée vérifier et je me pose encore la question.. Si quelqu'un a la réponse, je veux bien qu'il nous tienne au courant.

Je pense également, que les sujets abordés ont été plutôt bien traités, avec une très grande justesse, sans tomber dans le mélo, ce qui n'est pas facile, du moment, où l'on parle de cancer, de mort, de séparation... et l'on arrive même à comprendre pourquoi le personnage prinicpal n'arrive pas à avouer à sa mère malade qu'elle est enceinte. La fin est également très bien amenée et même si l'on pourrait penser qu'elle est un peu "bateau", elle correspond tout à fait au style de Justine Lévy.

En conclusion, un très bon livre, qui m'a permis de renouer avec une nouvelle période de lecture !

à bientôt

Jo

Repost 0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 18:16

EtrangeSoeur.jpgJ'ai emprunté ce livre jeunesse en même temps que Les comédiennes de monsieur Racine, mais ce dernier m'ayant plu, j'ai continué avec les tomes suivants Le secret de Louise et Charlotte la rebelle. J'ai donc mis ce roman entre parenthèse et j'ai hésité à le lire... il faut dire que je l'avais pris sur un coup de tête avec son titre plutôt plaisant Mon étrange petite soeur (je n'avais pas vu la suite à ce moment là ^^) et sa couverture attractive.

 

A la lecture de la quatrième de couverture, je me suis dis quel mix entre un peu tout ! A vous de juger : "Prison d'Alcatraz, 1935.
Fraîchement embauché comme gardien-électricien à la prison d'Alcatraz, M. Flanagan entraîne avec lui sur l'île sa femme et ses deux enfants, Caribou (12 ans) et Nathalie (16 ans). Pour la famille, une nouvelle vie pleine de dangers commence.
Ce que souhaite Caribou avant tout, c'est protéger Nathalie, sa grande (petite) soeur autiste et lui éviter l'institut spécialisé.
Ce qu'il voudrait aussi : attirer l'attention de Lola, la peste si craquante qui règne sur sa nouvelle bande de copains.
Ce qu'il désirerait en secret : rencontrer un des prisonniers d'Alcatraz... et pourquoi pas le mythique Al Capone ?
Comment peut-il se douter un seul instant que Nathalie, désespérément fragile, quasiment muette, enfermée dans sa tête, sera celle qui réalisera ses rêves ?"

 

Et à la lecture, tout s'est enchainé et le livre s'est révélé ! Le mélange improbable entre une petite fille autiste, son frère qui nous conte l'histoire et les prisonniers d'Alcatraz fonctionne à merveille ! On comprend pourquoi Mon étrange petite soeur et les prisonniers d'Alcatraz "a reçu le célèbre Newberry Honor Book 2005 et a longtemps figuré sur la prestigieuse liste des meilleurs ventes du New York Times" ! Gennifer Choldenko nous détaille avec une précision personnelle l'autisme (on apprend que sa soeur était autiste). On découvre cette "maladie" dont on ne connaissant pas le nom à l'époque du livre (1935) à travers le point de vue de Caribou (que l'on pourrait associé à Gennifer Choldenko du coup). Les relations sont décrites avec pudeur et passion en même temps ! Et, en plus, c'est très touchant ! Ce livre est une ôde à la fratrie et à l'amour, qui même s'il est imparfait, permet de soulever des montagnes. Et les prisonniers d'Alcatraz dans tout ça me direz-vous ? Ils ont leur rôle à jouer ;) je ne vous en dirais pas plus pour ne rien dévoiler, mais Gennifer Choldenko a fait de nombreuses recherches, et a même rencontré certaines personnes ayant réellement véçu sur l'île à cette époque là. Voilà peut-être ce qui rend ce livre si particulier : la fiction est dosée parfaitement pour s'intégrer à la réalité. Moi qui était partie avec un sentiment mitigé sur ce livre, me voilà très agréablement surprise : ce roman brille par son originalité !

 

Mon étrange petite soeur et les prisonniers d'Alcatraz est une très belle histoire ! J'ai été emballée !

 

V.

 

PS : maintenant j'ai envie de lire plus de livres sur Alcatraz et Al Capone, donc n'hésitez pas à me faire des propositions de livres...

Repost 0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 08:11

CharlotteLaRebelleLes tomes se suivent et ne se ressemblent pas ! Charlotte, la rebelle est la suite des tomes  Les comédiennes de monsieur Racine et  Le secret de Louise de la série Les Colombes du Roi-Soleil d'Anne-Marie desplat-Duc.

 

Ce tome raconte, comme son titre l'indique, le destin de Charlotte après son évasion de la Maison Royale de Saint-Cyr.

 

J'ai énormément apprécié Charlotte, la rebelle. Non seulement parce que j'aime ce personnage mais aussi parce que son histoire est remplie d'action, d'aventure et de prises de risques. Charlotte est huguenotte (protestante), et l'on voit à travers elle comment Louis Le Grand a fait des ravages parmi les familles de la même religion (conversion TRES forcée par de multiples moyens). Je ne peux pas tellement vous en dire plus sans révéler des éléments de l'intrigue, mais en tout cas pour l'instant c'est le tome que j'ai préféré ! J'ai bien aimé aussi la cour faite à Charlotte de deux gentilhommes... qui était parfois assez drôle... Les mots utilisés et les tournures de phrases nous mettent directement dans l'ambiance.

On ne sait pas du tout ce que deviennent les autres jeunes filles à Saint-Cyr, sauf à la toute fin du livre, et me voilà encore impatiente de continuer par La promesse d'Hortense (je ne sais pas encore si ce sera tout de suite ou si j'arriverais à attendre ^^).

 

Pour être brève : Charlotte la rebelle est un tome à lire !

 

V.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 08:21

JeanTeule.jpgNé le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), Jean Teulé se lance dans la bande dessinée au début des années 80 et signe entre autres Bloody Mary en 1984, Filles de nuit l'année suivante et Sita-Java en 1986 chez Glénat. Puis il se tourne vers le petit écran. On le retrouve notamment sur Antenne 2 dans 'L' Assiette anglaise' avec Bernard Rapp, puis sur Canal + dans 'Nulle part ailleurs'. À l'aube des années quatre-vingt-dix, Teulé quitte la télévision pour se consacrer exclusivement à l'écriture. En 1991, il publie aux Éditions Julliard Rainbow pour Rimbaud (qu'il adaptera lui-même au cinéma en 96) puis L' Œil de Pâques l'année d'après. Suivront Balade pour un père oublié en 1995, Bord cadre en 1999 et Les Lois de la gravité en 2003. Au total, il écrira une dizaine de récits fictifs et historiques. En 2007, son roman Darling (1998) est adapté sur grand écran par Christine Carrière.
Homme de télévision, scénariste, écrivain... Jean Teulé endosse également le rôle d'acteur à diverses reprises (' Romaine' en 1997, 'Caché' de Michael Haneke en 2005, Prix de la mise en scène à Cannes). Après le Magasin des suicides en 2007, il publie  Le Montespan, couronné par le Grand Prix Palatine du roman historique et le prix Maison de la Presse 2008. Julliard éditera par la suite Mangez-le si vous voulez (2009) et Charly 9 en 2011, un nouveau roman historique (après  Le Montespan) centré sur le sort du roi Charles IX de France, à l'origine du massacre de la Saint-Barthélemy. Un acte que le souverain n'arrivera jamais à assumer et qui le fera sombrer dans la folie.

 

source : evene.fr

Repost 0
Published by beL - dans Biographies
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:58

LeMontespan.jpgAu temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisables. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Madame de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan. Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l'homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d'assassinat, il poursuivit de sa haine l'homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme.

Source : lemontespan.fr

 

Notes des beL : V 14/20 ; Ju 12/20 ; Jo 11/20

 

Moyenne : 12,3

 

Retrouver nos avis : ici

 

 


Repost 0
Published by beL - dans Résumés
commenter cet article